En ce moment
 

Les drones, improbable reconversion d'anciens travailleurs de Caterpillar: "C'était une passion au départ"

Utiliser le drone comme moyen de réorientation professionnelle, c'est l'objectif d'une formation qui se tient en ce moment à Charleroi. D'anciens travailleurs de l'usine Caterpillar l'ont suivie. L'un d'eux donne même lui-même les cours de pilotage, aujourd'hui.

Olivier, 45 ans, a travaillé pendant 12 ans à Caterpillar. Lorsqu’il a eu l’opportunité de suivre une formation "drone" (ces engins volants motorisés à usage professionnel) via une cellule de reconversion, il n’a pas hésité. "La fermeture de Caterpillar a été pour moi une aubaine plutôt qu'une défaite. Il n'y avait pas plus intéressant. C'est 'high tech', le domaine dans lequel j'étais à Caterpillar".

Une reconversion très rapide: il n’a pas encore terminé sa formation et pourtant il devient formateur dans une maison de jeunes de Charleroi. "Je me suis retrouvé à donner cours d'initiation aux drones à des enfants".

Denys est instructeur, il donne les cours de soudure, de technologie et d’initiation au vol. Il y a quelques mois, il était à la place de ses élèves. "A 52 ans, ce n'est pas évident de retrouver du travail". Donc pour lui, c'est "très plaisant" d'avoir "retrouvé du travail dans quelque chose qui au départ était une passion".

15 anciens travailleurs de Caterpillar ont suivi la première formation : 12 ont déjà trouvé du travail. Une source de motivation pour les élèves actuels.

9 demandeurs d’emplois suivent la formation en ce moment. L’un d’eux a déjà reçu une proposition d’embauche.

Vos commentaires