En ce moment
 

Patronne, directeurs, administrateurs... voici ce qu'ont touché les dirigeants de Proximus en 2017

Patronne, directeurs, administrateurs... voici ce qu'ont touché les dirigeants de Proximus en 2017

Dominique Leroy, l'administratrice déléguée de Proximus, a perçu l'an dernier une rémunération brute de 936.903 euros, soit 8,2% de plus que les 866.009 euros de 2016, ressort-il du rapport financier de l'opérateur télécom publié jeudi. Cette hausse s'explique principalement par le paiement d'une rémunération variable à court terme différée datant du début de son mandat à la tête de l'entreprise semi-publique.


Indexation et bonus en fonction des résultats de l'entreprise

D'après le rapport annuel, Dominique Leroy a touché 515.108 euros de rémunération de base en 2017, contre 505.005 euros un an plus tôt. Un phénomène dû à l'indexation des salaires appliquée par Proximus. Ce montant est complété de bonus, qui dépendent des performances de l'entreprise et qui sont payés partiellement. L'administratrice déléguée a ainsi touché par exemple 59.475 euros pour son travail accompli en 2014, année où elle avait pris les rênes de l'opérateur.

Dans son paquet salarial de l'an passé, la patronne de Proximus a perçu 227.195 euros en rémunérations variables directes et différées, 181.243 euros en "avantages pension et postérieurs à l'emploi" et 13.357 euros en autres avantages, détaille l'opérateur dans son rapport financier.


Statut d'indépendante

Dominique Leroy dispose d'un contrat à titre d'indépendante et n'est de ce fait pas assujettie au régime de sécurité sociale des employés. Son mandat expirera en 2020.


Les autres membres de la direction ont touché un peu moins

Proximus a par contre dû débourser un peu moins d'argent pour rémunérer les autres membres du comité de direction. Comme chaque année, l'entreprise ne précise pas les rémunérations par fonction mais les globalise. Ensemble, les autres directeurs de l'opérateur ont touché un tout petit peu moins de cinq millions d'euros, alors que ce chiffre dépassait encore légèrement les six millions en 2016. Cette baisse s'explique notamment par le départ en pension d'un membre du comité de direction.


Les rémunérations des administrateurs

Les autres membres du conseil d'administration, qui représentent pour moitié l'Etat belge, ont également perçu des rémunérations l'an passé. Les politiques Stefaan De Clerck (CD&V) et Karel De Gucht (Open Vld) y siègent notamment. Le premier a touché la somme la plus importante car il est le président de cet organe. Ayant assisté à huit réunions du CA et onze des différents comités de Proximus, il a perçu 186.244 euros brut. Karel De Gucht a lui reçu 72.000 euros pour avoir assisté à huit CA et deux comités.

Vos commentaires