En ce moment
 
 

Seulement 3% des indépendants ont déjà reçu la prime de 5.000€: le gouvernement wallon discute en ce moment pour élargir les critères

 
CORONAVIRUS
 

Tous les indépendants wallons touchés par la crise auront ils droit à un coup de pouce? Le gouvernement wallon abordera la question ce mardi matin.

Pour l'instant, 1 indépendant sur 3 n'a pas droit à la prime wallonne de 5.000 euros. Ces aides sont réservées aux commerces qui ont du fermer à cause du confinement. L'idée serait donc d'aider aussi ceux qui continuent mais qui voient leur chiffre d'affaire s'écrouler. 

En d'autres mots, la "deuxième vague" d'aides concernent donc les commerces, les entreprises ou les indépendants qui n'ont pas été contraints de cesser leurs activités, mais dont le chiffre d'affaire a baissé de manière importante. De quel type de prime s'agira-t-il, et comment sera-t-elle calculée ? Ce mardi à 13h, le gouvernement wallon est toujours en train de discuter des modalités pratiques, et il n'est pas certain qu'on arrive à un accord aujourd'hui. 

3% ont reçu la prime

Et il est temps de changer les choses. Car 90% des indépendants et patrons de Petites et moyennes entreprises (PME) ont cessé ou fortement diminué leur activité depuis plusieurs semaines. 50% environ ont demandé la prime mais… 3% seulement l'ont déjà reçue.

Jean-François fait partie des indépendants qui ont pu l'obtenir, en théorie. "Mon numéro de TVA a été accepté, mais voilà, j'attends. Ça fait trois semaines et je n'ai plus de nouvelles. Pour le droit passerelle (environ 1.500€ pour les indépendants qui ont cessé complètement de travailler durant 7 jours consécutifs), pas de nouvelle non plus. Donc au jour d'aujourd'hui, je n'ai rien", nous a-t-il confié.

Et même si ces primes étaient bien octroyées, l'UCM, l'Union des Classes Moyennes, estime que toutes ces mesures étaient "suffisantes" pour les premières semaines, mais vu que le confinement est prolongé, il faudrait les revoir.

En région bruxelloise, la prime de 4.000 euros a été élargie à quelques secteurs supplémentaires la semaine dernière. Une autre prime unique, de 2.000 euros, a été imaginée pour les entrepreneurs et petites entités qui ont vu leurs rentrées financières fortement diminuer.

 




 

Vos commentaires