En ce moment
 
 

Une société basée à Anderlecht conçoit des drones pour les unités spéciales: "On doit tout créer nous-mêmes, c'est complexe"

 
 

Reportage étonnant: une de nos équipes a eu l’occasion de se rendre au sein d'une entreprise belge qui s'est spécialisée depuis les attentats de Paris en 2015, dans la production de drones tactiques. Des drones destinés aux unités spéciales ! La société, basée à Anderlecht, a comme clients la DSU (Direction des Unités Spéciales) en Belgique et son équivalent français, le RAID. Il y a d'autres clients étrangers de renom, mais ils préfèrent rester discrets.

"Ils ont besoin d'un système qui se suffit à lui-même, qui peut être déployé instantanément et qui peut voler tout le temps: quand il fait noir ou jour, quand il y a de débris ou pas", explique Yves Coppye, le patron de Sky-Hero. "Et c'est relativement complexe, parce que la majorité de drônes utilisent un GPS, ou du Wi-Fi ou de la 4G pour communiquer ou se positionner. Nous, on n'utilise rien, on doit tout créer nous-mêmes, donc c'est relativement complexe".

A la base, Sky-Hero concevait des drones de courses ou de loisir. Et avec les attentats qui se multipliait en Europe, "les unités de forces spéciales de la police belge sont venues nous demander de les aider. On a discuté quelques jours, puis on a modifié un modèle existant. On a essayé de cocher toutes les cases qu'ils nous ont demandé de cocher. Et on arrive à un système qui nous permet de diminuer de manière importante le risque lors des interventions".

Sky-Hero veut continuer son expansion à l'international.


 




 

Vos commentaires