En ce moment
 

Ring et autoroute E40 fermés ce matin: un dispositif inédit depuis plus de 20 ans a paralysé à nouveau Bruxelles

  • Bruxelles à nouveau paralysée

  • Sommet de l

 

C'était à nouveau la pagaille totale à Bruxelles. A cause des déplacements de chefs d'Etat (dont Donald Trump) dans le cadre du sommet de l'OTAN, la police a du fermer d'innombrables axes de la capitale. Et ça allait jusqu'au Ring et la E40, complètement inaccessibles hier vers 16h, et à nouveau ce matin vers 8h30 !

C'est reparti ! Sans prévenir, la police a à nouveau fermé le Ring de Bruxelles en pleine heure de pointe ce jeudi matin. Pour des raisons de sécurité, certains grands axes étaient interdits à la circulation, mais impossible de connaître l'agenda, secret défense... Des centaines de policiers barraient la route des automobilistes de manière aléatoire, selon les déplacements des chefs d'Etat qui assistent au sommet de l'OTAN et à d'autres réunions dans le centre de Bruxelles.

D'après RTL Mobilité, le Ring extérieur a été fermé à hauteur de Woluwe-Sainte-Etienne vers Grand-Bigard vers 8h30, et durant plus d'une heure. La E40 a également été fermée de Zaventem à Reyers. A l'intérieur de la capitale, d'autres axes importants ont été régulièrement fermés, notamment près de l'ambassade américaine. Ce qui laissait supposer que des déplacements de Donald Trump, qui assistait lui aussi au sommet de l'OTAN, étaient sans doute à l'origine de cette pagaille inédite.

Vous avez été nombreux à nous faire parvenir vos photos de galère, bloqués dans des voitures à l'arrêt depuis des dizaines de minutes:

bloquent
Photo envoyée par Oli


"Rue de la Loi et tunnel de la petite ceinture bouchés depuis plus de 45 minutes"

jawad
Photo envoyée par un chauffeur poids lourd

enfer
Le Ring a fini par rouvrir vers 10h, mais le passage reste très compliqué

tunnel
"La situation n'est pas meilleure dans les tunnels bruxellois" (Jerem)

fils
"Mon fils va à la crèche à Zaventem et je dois aller travailler à Dilbeek depuis 30 minutes"

Déjà hier...

Si vous deviez circuler à Bruxelles ou même sur le Ring de la capitale mercredi en début de soirée, vous aviez certainement déjà passé des heures dans votre voiture. Vous aviez peut-être raté votre rendez-vous ou votre avion à l'aéroport, car une large zone autour de Zaventem et du centre de Bruxelles étaient bloquées par la police, tout comme la route menant à l'aéroport.

Jusqu'à ce jeudi soir, en effet, c'est le sommet de l'OTAN et c'est l'enfer pour les automobilistes... Il faut assurer la sécurité des 55 délégations et des 29 chefs d'état et de gouvernement...

Ce matin, vous aivez encore vu des policiers tous les 100 mètres entre le centre-ville et l'aéroport si vous passiez par la E40 Liège-Bruxelles. Hier, le ring avait été fermé. Coupé.

2.400 policiers et 1.000 militaires sont déployés.


Du jamais vu depuis 20 ans

"Les opérations de ces derniers jours sont préparées déjà depuis des mois. C'est un énorme effort commun de toutes les polices du royaume. On n'avait plus vu ça depuis des années. On peut remonter 20 ans en arrière ! C'est un casse-tête parce que les prévisions ne cessent de changer selon les évènements. Faut-il renforcer le point A ou le point B, peut-on laisser partir du personnel un peu plus tôt, faut-il demander des renforts. Donc c'est un évènement extraordinaire, à rayonnement international, et qui nécessite beaucoup de monde pendant plusieurs jours", a expliqué Jacques Wilputte, délégué du syndicat Sypol.

En attendant, les automobilistes étaient en colère. "Je suis très en colère. J'en ai vraiment marre de toutes ces routes barrées pour le sommet. Non mais franchement, sont-ils obligés de bloquer toute une capitale? Je rappelle que tout ces présidents sont à notre service donc ils auraient pu avoir l'élégance de ne pas nous bloquer en pleine heure de pointe. J'habite Bruxelles, je paie une taxe de circulation et je sais à peine circuler dans ma ville", nous a écrit Pascale via la bouton orange Alertez-nous ce jeudi matin.

Vos commentaires