En ce moment
 

Deux assesseurs ont voulu échapper à leur devoir à Colfontaine: leurs certificats "loufoques" pourraient poser de fameux problèmes au médecin

Deux assesseurs ont voulu échapper à leur devoir à Colfontaine: leurs certificats

Une histoire inédite à Colfontaine, dans le Borinage, a été révélée ce vendredi matin par nos confrères de Bel RTL. Deux assesseurs ont voulu échapper à leur devoir civique avec un certificat médical plutôt loufoque, le jour des élections communales.

Un médecin a imaginé une justification loufoque pour éviter à ses patients de devoir passer le dimanche matin au bureau de vote. "Je certifie que mon patient sera à l'étranger, ce dimanche 14 octobre".

Un certificat médical inédit. Et pour cause, vous l'avez compris : la raison n'est pas médicale du tout.

Les citoyens désignés assesseurs peuvent se soustraire à leur obligation s'ils sont vraiment malades. Ou s'ils ne sont pas en Belgique. Mais ce n'est pas à un docteur, d'établir qu'une personne est à l'étranger.

Le médecin généraliste a ainsi couvert deux assesseurs de Colfontaine. Et d'autres patients à Frameries.

Les citoyens risquent une amende. Le juge de paix et le parquet pourraient aussi déposer l'affaire devant le conseil de l'ordre des médecins.


Pas que dans le Borinage qu'on a de l'imagination

Il y a le classique : je dois rester chez moi pour garder les enfants.

Plus original : je ne peux pas venir au bureau de vote ce matin, je reçois ma famille à la maison et je dois cuisiner.

Et puis, il y a ce wallon consciencieux. Il avait pensé à tout. Il a produit un bon de réservation d'un hôtel sur Booking pour justifier son absence le dimanche. Sauf que sur le bon, on pouvait lire : chambre à libérer avant 11h dimanche. 11h. Soit suffisamment tôt, pour rallier le bureau de vote avant 13h. La petite escapade à la mer, pourrait coûter un léger supplément...

Vos commentaires