Exclu RTL: sur les trois convoyeurs de Salah Abdeslam, un seul reste en prison, voici les soupçons qui pèsent sur lui

Exclu RTL: sur les trois convoyeurs de Salah Abdeslam, un seul reste en prison, voici les soupçons qui pèsent sur lui

Jusqu'à présent, deux convoyeurs de Salah Abdeslam ont été libérés sous conditions. Mohamed Amri, lui, reste en prison. Pourquoi? Selon les éléments du dossier que nous avons consultés, il n’a pas simplement été chercher Salah Abdeslam à Paris le soir des attentats. Il aurait également été louer des voitures avec Brahim et Salah Abdeslam. L’un de ces véhicules a été utilisé durant l’attaque. Une information exclusive RTL développée par Benjamin Samyn.

Le lendemain des attentats de Paris, soit le 14 novembre 2015, les trois convoyeurs de Salah Abdeslam sont arrêtés. Aujourd'hui, deux d’entre eux viennent d’être libérés sous conditions en attente de leur procès. Seul Mohamed Amri reste en prison. Selon nos informations, il n’a pas simplement été chercher Salah Abdeslam le soir des attentats.

Quatre jours avant les attentats de Paris, il aurait également loué avec Brahim Abdeslam (futur kamikaze) une voiture qui a été utilisée par la cellule, comme nous l'indiquent les éléments du dossier relevés par les enquêteurs: "À 15h58, le numéro de Mohamed Amri active le pylône qui couvre notamment la société de location de voiture T.R.C à Haren. À 16h15, Abdeslam Brahim loue le véhicule SEAT LEON auprès de la société T.R.C à Haren. Nous pouvons déduire qu'Amri Mohamed a donc accompagné Abdeslam Brahim afin de louer le véhicule Seat Leon ayant servi à commettre les attentats à Paris".

Je crois qu'il s'est plus rendu compte, sur le trajet retour, de l'engrenage dans lequel il s'est engagé

La justice va devoir déterminer si Mohamed Amri, qui a été chercher Salah Abdeslam à Paris après les attaques, avait connaissance des intentions terroristes ou s’il a été grugé en rendant service. Ses avocats, qui lui rendent visite dans sa prison française, sont convaincus de son innocence. "Je crois qu'il s'est plus rendu compte, sur le trajet retour, de l'engrenage dans lequel il s'est engagé quand Salah lui a expliqué ce qui s'est passé, pas dans les grands détails, mais en lui donnant quelques informations sur ce qui s'est passé", estime Xavier Carette, avocat de Mohamed Amri.

Les traces de téléphonie décortiquées par les enquêteurs montrent qu’il a également loué une voiture avec Salah Abdeslam. Un véhicule qui a servi à ce dernier pour récupérer à l’étranger des membres de la cellule terroriste.

La détention de Mohamed Amri vient d’être confirmée pour six mois par la justice française.

Vos commentaires