En ce moment
 
 

Ils avaient ouvert le feu sur 2 policiers à Tiège: les peines sont tombées

Ils avaient ouvert le feu sur 2 policiers à Tiège: les peines sont tombées
 

13 ans de prison et deux fois 11 ans. Ce sont les peines prononcées cet après-midi à l'encontre des auteurs de la fusillade de Tiège en octobre 2018.

Le tribunal correctionnel de Liège a condamné mercredi après-midi Nicolas Grbesa à une peine de 13 ans de prison pour une double tentative de meurtre sur des policiers de la zone de police de la Vesdre. Tarek Benboujemaâ et Najib Bakrim, également auteurs de ces tentatives de meurtres, ont été condamnés à 11 ans de prison.

Les faits s'étaient déroulés la nuit du 13 au 14 octobre 2018 à Tiège. Les trois individus, qui préparaient un vol de cannabis, avaient été repérés et pris en chasse par des policiers. Pour tenter d'échapper au contrôle, ils avaient fait feu en direction des policiers. Deux avaient été touchés par les tirs. Une balle de kalachnikov avait perforé les deux jambes d'une policière. Son collègue avait été touché au dos.

Pris sur le fait

Nicolas Grbesa avait pris la fuite en Croatie après les faits. Arrêté en novembre 2018, il avait fini par reconnaître sa participation aux faits. Il avait exposé que, avec ses complices, il préparait un vol de cannabis avec l'idée que le groupe se fasse passer pour des policiers afin de mettre la main sur une cargaison de plusieurs dizaines de kilos de cannabis. Alors qu'ils préparaient ce "coup", les prévenus avaient été repérés et pris en chasse par une patrouille de police.

Le conducteur également condamné

Grbesa contestait avoir tiré pour tuer les policiers. Mais le tribunal a souligné qu'il avait mis en œuvre les moyens nécessaires pour y arriver et l'a condamné pour avoir commis une double tentative de meurtre. Tarek Benboujemaâ, le conducteur, et Najib Bakrim, le passager, ont également été condamnés pour s'être associés à cette double tentative de meurtre. Le tribunal a acquitté ces trois prévenus des autres préventions de tentatives de meurtres sur les autres policiers. Mais ils ont aussi été condamnés pour des préventions de rébellion, d'association de malfaiteurs, de port d'armes et de recel.

Une quatrième personne condamnée

Dans son jugement, le tribunal a notamment souligné la "disproportion sidérante" entre le mobile des prévenus, qui consistait à échapper à un contrôle, et les moyens mis en œuvre pour tenter d'y échapper. Le juge a relevé que les prévenus ont mis en œuvre des moyens opérationnels relevant du grand banditisme et qu'ils présentent un risque élevé de récidive et de réitération de comportements criminels.

Nicolas Grbesa a été condamné, en état de récidive légale, à une peine de 13 ans de prison. Tarek Benboujemaâ et Najib Bakrim, eux aussi en état de récidive légale, ont été condamnés à des peines de 11 ans de prison. Un quatrième protagoniste non présent sur le lieu des faits, Mohamed Rebah, a été condamné à 7 mois de prison avec sursis partiel pour recel et à 3 mois de prison pour séjour illégal. Différentes condamnations au civil ont été prononcées, la plus forte pour un montant provisionnel de 15.000 euros étant attribuée à la policière touchée aux deux jambes.

 

Vos commentaires