En ce moment
 
 

Jejoen Bontinck refait parler de lui: il a été condamné pour menaces envers un journaliste

Jejoen Bontinck refait parler de lui: il a été condamné pour menaces envers un journaliste
Image d'archives (2014)- (c)Belga

Le tribunal correctionnel d'Anvers a condamné mercredi l'ancien combattant en Syrie Jejoen Bontinck (24 ans) à une peine de travail de 46 heures et à une amende de 400 euros pour avoir proféré des menaces à l'encontre d'un journaliste de Het Laatste Nieuws et de sa fille.

Le journaliste avait reçu le 29 juin 2018 un message vocal avec le message: "Si vous voulez qu'il n'arrive rien à votre fille, restez loin de moi". L'enquête téléphonique a mené à l'ex-amie de Jejoen Bontinck. Elle a reconnu qu'il utilisait son téléphone régulièrement. Bontinck a ensuite été entendu et a reconnu les faits. Il a déclaré que le journaliste avait écrit beaucoup d'articles négatifs sur lui et son père. Selon lui, ces articles lui ont posé des problèmes pour trouver du travail et ouvrir un compte bancaire. Il avait aussi vu le journaliste plusieurs fois dans sa rue avec un scooter et avait le sentiment d'être observé. Il avait décidé de lui envoyer un message lorsqu'il l'avait vu le 29 juin 2018 avec sa fille. Selon son avocat, le jeune homme n'avait jamais eu l'intention de faire du mal au journaliste et à sa fille. Il avait demandé l'acquittement mais le tribunal a conclu que les faits étaient avérés. Jejoen Bontinck devra aussi payer un dédommagement moral de 500 euros au journaliste.

Vos commentaires