En ce moment
 
 

La plaidoirie de l'avocat de Nemmouche? "Lâche" pour l'un, "de la fumisterie" pour l'autre

La plaidoirie de l'avocat de Nemmouche?
Procès de Nemmouche

"La tension est palpable, c'est extrêmement rare. Je vous avoue que selon moi, on est la limite d'un système", a commenté au pied du palais de Justice Me Ramet, l'avocat de la famille Riva, à la suite de la première partie de la plaidoirie de la défense de Mehdi Nemmouche devant la cour d'assises. Au cours de ses premières déclarations, Me Courtoy a critiqué ici ses confrères, là le monde judiciaire dans son ensemble mais également remis en doute la sincérité des témoins.

"C'est un argumentaire qui relève littéralement de la fumisterie, des grandes théories complotistes", a estime Me Ramet. "Je suis choqué par ce qui est dit (...) on cannibalise des PV, on prend des demi-déclarations, on prend des quarts de preuves, mais il n'y a rien de pertinent qui a été dit aujourd'hui." Pour l'avocat de la famille Riva, "il n'y a rien dans ce dossier qui laisse à penser qu'il y ait eu d'autres personnes dans l'appartement. Le seul responsable c'est Mehdi Nemmouche. On a déjà souligné cela donc maintenant on essaye de s'en sortir avec ce qu'on a, soit pas grand chose." "L'axe de la défense ne m'étonne pas du tout. Depuis le début, on assène des théories complotistes." Les attaques de Me Courtoy envers l'accusation, les avocats des parties civiles, les enquêteurs voire les témoins sont cependant "choquantes". "La tension est palpable, c'est extrêmement rare", selon l'expérience de Me Ramet.

Tout comme son confrère, Me Lurquin, qui représente une dame présente au musée lors de la tuerie, estime que la plaidoirie entamée jeudi "est extrêmement dure", "lâche, peu rigoureuse et très décevante".

Vos commentaires