En ce moment
 
 

Procès de Nathan Duponcheel: le suicide du père de la victime, au cœur des débats

  • Assassinat d''Alfred Gadenne: l''accusé reconnait la préméditation

  • Meurtre du bourgmestre de Mouscron: rappel des faits

 

Le procès de Nathan Duponcheel, accusé d'avoir assassiné le bourgmestre de Mouscron, Alfred Gadenne, a débuté ce lundi matin devant la cour d'assises du Hainaut à Mons. Celui-ci devrait durer une semaine. Le jeune Mouscronnois a avoué avoir égorgé le bourgmestre de la cité des Hurlus dans le cimetière de Luingne.

Le procès de Nathan Duponcheel, 20 ans, devant la cour d'assises du Hainaut a débuté lundi à Mons. Le jeune Mouscronnois est accusé d'avoir assassiné le bourgmestre de Mouscron, Alfred Gadenne, dans le cimetière de Luingne, le 11 septembre 2017. Petit à petit, le prétoire s'est rempli avant l'arrivée des parties civiles, la famille Gadenne. L'accusé est entré dans la salle d'audience peu après 9h et s'est présenté à la cour. Notre journaliste Julien Crête était sur place et a suivi les débats pour RTL INFO:

REVIVEZ LE DIRECT

16h30 - Le 14 février 2015, Olivier Duponcheel (père de l'accusé) mettait fin à ses jours. C'est son fils, Nathan, qui a découvert son corps. "Il comptait le faire après avoir reçu un coup de fil le 13 février. Il est mort le 15. Maman n'a pas voulu lancer de procédure car elle travaillait pour la Ville", explique l'accusé. Pour ce dernier, le mobile est donc la vengeance et non un "pétage de plomb" dans le cimetière quand il s'est présenté au bourgmestre qui ne l'a pas reconnu tout de suite. "Ce ricanement m'a fait péter un plomb et a renforcé ma volonté de le tuer", a commenté l'accusé, visiblement dépassé par les problèmes professionnels de son père.

13h10 - Les médecins légistes ont relevé quatre passages de lame au niveau du cou d'Alfred Gadenne. Nathan Duponcheel dit avoir pris conscience de la gravité de son geste quand il a vu le sang gicler du cou de la victime dès le premier coup porté alors qu'Alfred Gadenne lui tournait le dos. S'il se souvient d'un second coup, il ne se remémore pas des autres, "des coups d'achèvement", comme a déclaré Me Mayence, son avocat. Il se souvient qu'Alfred Gadenne a tenté de l'attraper par les bras et qu'il a tenté de lui dire quelque chose, mais aucun son ne sortait de sa bouche.  

13h - La scène de crime a été passée à la loupe. L'accusé, comme beaucoup de Mouscronnois, connaissait les habitudes du bourgmestre qui, chaque soir, fermait les grilles du cimetière. M. Gadenne terminait par celle qui est la plus proche de son domicile.

12h04 - L'avocat de la famille d'Alfred Gadenne réagit au micro de RTL Info suite aux aveux de l'accusé.

 

11h15 -  Il ressort de l'enquête que Nathan Duponcheel a fait des recherches sur internet (peine en cas de crime, vie carcérale en Belgique, Alfred Gadenne) quelques jours avant le crime.

11h10 - Nathan Duponcheel a déclaré à la cour que, le matin des faits, il avait fait le point sur sa vie. Il a pensé à son père décédé, à son rêve brisé d'entrer à l'armée et à son échec sentimental. Il était décidé à venger son père, une idée qui lui trottait dans la tête depuis quelque temps déjà.

10h35 - Nathan Duponcheel s'adresse à la famille d'Alfred Gadenne: "Je m'excuse chaque jour depuis. J'ai regretté tout de suite. Cela n'a rien résolu. Je voudrais changer les chose mais impossible." Nathan Duponcheel fond en larmes.

10h32"Je dormais de moins en moins, je faisais des cauchemars, je ruminais... Rien n'allait. Le 11 septembre, j'ai fait un point sur ma vie et rien n'allait. Je n'espérais rien de la vie. L'armée, c'était fini. Cette fille, c'était fini aussi", Nathan Duponcheel.

10h30 - "Il n'y avait rien dans ma vie. Pas le boulot que je voulais, la fille que j'aimais ne m'aimait plus. La seule chose qui me restait était de rendre justice à mon père", fait savoir l'accusé. Pour rappel, Nathan Duponcheel soutient depuis le début qu'il a voulu venger son père, Olivier, qui fut employé du SPF Intérieur mis à disposition de la Ville. A la fin de l'année 2014, la Ville n'avait pas voulu reconduire son contrat.

10h17 - Le président de la cour diffuse une chanson de l'artiste 'La Fouine' que l'accusé a écouté quelques heures avant de passer à l'acte. Nathan a les larmes aux yeux. Il explique qu'il était dans une spirale négative et que la chanson lui faisait penser à son père. 

10h15 - Nathan Duponcheel reconnait avoir prémédité son acte

10h14 - Nathan Duponcheel s'exprime publiquement pour la première fois. 

9h30 - Le procès débute par la lecture de l'acte d'accusation.
 

RAPPEL DES FAITS

Le 11 septembre 2017, peu avant 20h, Nathan Duponcheel avait appelé les secours en déclarant qu'il venait de tuer le bourgmestre de Mouscron. Le corps sans vie du bourgmestre gisait dans le cimetière, à quelques mètres de la tombe du père de l'accusé, lequel avait mis fin à ses jours en février 2015. Nathan Duponcheel soutient depuis le début qu'il a voulu venger son père, Olivier, qui fut employé du SPF Intérieur mis à disposition de la Ville. A la fin de l'année 2014, la Ville n'avait pas voulu reconduire son contrat.

Gadenne
Alfred Gadenne

Vos commentaires