En ce moment
 
 

Les pompiers du Brabant wallon en conflit avec leurs supérieurs: "Il faut croire que tous les bourgmestres sont partis skier"

Depuis quelques jours, le torchon brûle officiellement entre les hommes du feu et leurs supérieurs. Ce week-end, les pompiers wavriens ont fait part de leur ras-le-bol et des conditions difficiles dans lesquelles ils doivent travailler au quotidien.

Le SLFP va bien déposer un préavis de grève pour les cinq casernes de la zone de secours du Brabant wallon. Le syndicat n'a eu aucun contact avec l'autorité politique après avoir menacé d'actions lundi. Les bourgmestres de la province brabançonne en ont été informés par courriel ce mardi, et un recommandé partira mercredi matin. A partir de vendredi, les pompiers du Brabant wallon seront donc couverts pour mener certaines actions dénonçant le manque de personnel. Ils assureront les missions de secours, mais ne rempliront plus les tâches administratives.

Le dépôt de ce préavis de grève par le SLFP vise à obliger les responsables de la zone à organiser une réunion en urgence avec les représentants du personnel. Ces derniers veulent y évoquer le manque de personnel récurrent dans les casernes du Brabant wallon, et suggérer des pistes de solution. "Nous savons bien qu'on ne peut pas engager cent pompiers en un claquement de doigts mais en modifiant l'organisation interne, il y a déjà moyen d'améliorer la situation", estime le permanent SLFP Eric Labourdette. "Dans le même temps, il faut vraiment renforcer le cadre dans la zone de secours du Brabant wallon. Nous avons cherché à attirer l'attention sur les problèmes concrets rencontrés sur le terrain mais nous n'avons aucune nouvelle depuis ce week-end, alors qu'on demande une réunion en urgence. Il faut croire que tous les bourgmestres du Brabant wallon sont partis skier", ironise-t-il.

Une fois le préavis de grève envoyé, les pompiers du Brabant wallon seront couverts pour mener certaines actions dès la fin de cette semaine. Ils continueront à assumer les missions de secours au sens large, mais pourraient refuser de participer aux exercices et de remplir les tâches administratives.

Vos commentaires