En ce moment
 

Meurtre d'un membre des Hell's Angels: la peine requise contre l'auteur des coups de couteau est tombée

Meurtre d'un membre des Hell's Angels: la peine requise contre l'auteur des coups de couteau est tombée

Le parquet a requis lundi devant la chambre criminelle du tribunal correctionnel de Liège une peine de 25 ans d'emprisonnement contre Frédéric D. (44 ans) en considérant qu'il était l'auteur d'un assassinat commis sur Jean-François Nyssen. Cinq peines de 20 ans de prison ont été requises contre ses complices impliqués dans cet assassinat. Le parquet a enfin requis des peines de 2 ans de prison contre quatre autres motards impliqués dans une association de malfaiteurs.

Jean-François Nyssen, dit "Jeff", un Tihangeois de 52 ans, avait été impliqué dans une bagarre entre motards rivaux le 26 décembre 2015 devant un club de Haccourt. Ce membre des Hells Angels avait été atteint de coups de couteau et était décédé des suites de ses blessures. Dix personnes, impliquées à des degrés divers, ont été renvoyées devant le tribunal correctionnel de Liège pour répondre notamment d'assassinat.

L'avocat général Murielle Radoux a soutenu que c'est un assassinat qui a été commis par six des dix prévenus renvoyés devant le tribunal pour répondre des faits. Le ministère public a relevé que Frédéric D. avait conservé une rancœur importante d'une précédente altercation. Le jour des faits, quand il a appris la présence de Jeff Nyssen au club des Kurgans, il a convoqué sa bande de motards pour se rendre à Haccourt.Selon le ministère public, Frédéric D. était déterminé à affronter Jeff Nyssen et à le "planter". Il avait rassemblé ses amis motards de manière à agir avec effet de surprise. Jeff Nyssen avait été attaqué alors qu'il se trouvait aux urinoirs. L'attaque était pour lui totalement imprévisible alors que les rôles de ses agresseurs avaient été déterminés préalablement.

L'avocat général a insisté sur le caractère organisé et prémédité des faits commis par des auteurs qui ne se sont jamais désolidarisés. Un des complices a crevé les pneus de la voiture de la victime. Trois se sont positionnés pour empêcher la fuite. Un autre a porté des coups de poing pour l'assommer tandis que Frédéric D. a porté les coups les plus graves. "Ils se sont imposés en nombre et par surprise à l'adversaire. Chacun d'eux a apporté une aide indispensable au projet criminel de Frédéric D. car les rôles étaient bien répartis", a analysé Mme Radoux.

Le parquet a écarté la légitime défense que s'apprêtent à invoquer les deux principaux prévenus. L'avocat général a réclamé une culpabilité d'assassinat contre Frédéric D. assortie d'une peine de 25 ans d'emprisonnement. Cinq autres culpabilités d'assassinat assorties de peines de 20 ans de prison ont été requises contre Alexandre Z. (30 ans), Stéphane V. (31 ans), Michel K. (31 ans), Olivier V. (36 ans) et Patrick L. (55 ans), considérés comme coauteurs.

Le parquet a réalisé une distinction sur les participations des quatre autres prévenus, présents à proximité des faits mais pas directement impliqués. Le ministère public considère qu'ils faisaient partie d'une association de malfaiteurs et a requis contre eux des peines de 2 ans de prison.

Les plaidoiries de la défense des principaux prévenus auront lieu mardi.

Vos commentaires