En ce moment
 

Procès de la fusillade de la rue du Dries: après avoir renoncé à défendre Salah Abdeslam, voici pourquoi l'avocat Sven Mary est de retour à ses côtés

Le procès de la fusillade de la rue du Dries devait, initialement, avoir lieu en décembre dernier. Mais à quelques jours de l'audience, l’avocat Sven Mary avait annoncé son "retour" en tant que conseil de Salah Abdeslam. Le procès avait alors été reporté. Ce qui peut paraître surprenant, c'est que, quelques mois plus tôt, Sven Mary avait pourtant renoncé à défendre le terroriste. Alors, pourquoi ce changement d’attitude ? Que s'est-il passé, entre-temps ?


Retour sur les faits

"Salah Abdeslam, c'est quelqu'un qui est un trésor en informations je pense, tant pour la Justice belge que pour la Justice française. Je pense qu'il serait intéressant qu'on attende avant de divulguer toute une série de choses qui font partie du secret de l'instruction et d'écouter d'abord ce qu'il a à dire", avait-il déclaré après avoir été sollicité par le frère de Salah Abdeslam, Mohammed, peu de temps après les attentats de Paris.

Mais très vite, Salah Abdeslam s'est muré dans le silence. Au passage, son avocat l'a traité de "petit con de Molenbeek qui a l'intelligence d'un cendrier vide". Une forme de défense, sans doute, pour dire que Salah Abdeslam n'a pas la carrure pour organiser des attentats.


Il jette le gant...

Quelques mois plus tard, Sven Mary a jeté l'éponge. "Quand on a le sentiment d'être juste là pour faire des visites sociales à la prison une fois tous les X temps, une décision doit être prise", avait-il expliqué en octobre 2016.


... puis revient

S'il est revenu en décembre 2017, c'est parce que "la fusillade de la rue du Dries est un dossier de droit commun, comme les autres, qui soulève des problèmes de procédure. Ca c'est mon métier d'avocat", a déclaré Sven Mary. "Ce n'est pas pour la pub, et sûrement pas pour l'argent, mais c'est une forme de consécration", a-t-il conclu.

Vos commentaires