En ce moment
 

Un prêtre namurois condamné pour détention d'images pédopornographiques

Un prêtre namurois condamné pour détention d'images pédopornographiques

Le tribunal correctionnel de Namur a condamné jeudi Daniel D. à une peine de huit mois de prison avec un sursis probatoire de cinq ans pour détention d'images à caractère pédopornographique. Le jésuite a également été déchu de ses droits civiques pour une durée de quinze ans.

Je suis tombé dans un engrenage et j'ai développé une dépendance

Le parquet de Namur avait requis un sursis probatoire à l'encontre de Daniel D. et une peine subsidiaire de prison de huit mois. Le prêtre, membre du centre spirituel de La Pairelle (Namur), a été écarté de la vie paroissiale depuis que l'affaire a éclaté en 2016.

Le prévenu avait expliqué au tribunal, être "tombé par hasard sur des images d'un peintre allemand" qui l'ont troublé. Il avait ensuite cherché sur internet d'autres images à caractère pédopornographique. Sur son ordinateur, les enquêteurs ont retrouvé des images avec de jeunes garçons dans des postures pornographiques ainsi que des bandes dessinées du même type. "Je suis tombé dans un engrenage et j'ai développé une dépendance", a expliqué le prévenu au tribunal.

La substitut du procureur du roi de Namur avait expliqué que seules des mesures probatoires pouvaient s'appliquer, à commencer par la nécessité de lui interdire tout contact avec des enfants. Mesures qui ont été retenues dans le jugement rendu par le tribunal. L'expertise n'a cependant pas démontré qu'il pourrait un jour passer à l'acte. "Le prévenu semble s'être livré avec beaucoup d'authenticité et il faut en tenir compte dans la peine prononcée", avait précisé la substitute.

Vos commentaires