En ce moment
 
 

"Fabiola est la complice de Bart De Wever"

 
 

La fondation de la reine Fabiola, largement critiquée dans la presse et le monde politique, était au centre du débat de Controverse ce dimanche midi sur RTL-TVi. Plusieurs sources ont dénoncé, malgré le démenti du palais royal, que de l'argent public issu de la dotation était détourné dans cette fondation. "Il y avait un vrai sentiment de scandale" au sein du monde politique, a dénoncé l'avocat Marc Uyttendaele.

"La reine Fabiola est la complice cynique de Bart De Wever". Voilà ce qu'a confié l'avocat Marc Uyttendaele sur le plateau de Controverse. "Il est clair que tout ce qui déforce la monarchie contribue à légitimer le discours nationaliste flamand. C'est très clair. C'est une équation assez naturelle", a-t-il ajouté.

Et dans le cas de la dotation de la reine Fabiola et de sa fondation, Marc Uyttendaele a senti, dans le monde politique, des réactions plus virulentes que lors de n'importe quelle autre controverse qui a secoué la famille royale. "Ici j'ai senti un émoi qui n'était pas de façade. Il y avait un vrai sentiment de scandale, tous partis et toutes communautés confondues", a-t-il précisé.

"Un pavé dans la mare"

"Quelle communication catastrophique. Quel décalage par rapport à des citoyens qui ont difficile à nouer les deux bouts. Nous luttons pour maintenir ce pays malgré les séparatistes et les différentes cultures. Et puis la reine elle-même vienty jeter un pavé dans la mare. C'est catastrophique", a pour sa part estimé Olvier Deleuze, co-président d'Ecolo.

Réforme du système de dotations

Notons aussi que Elio Di Rupo a déjà annoncé qu'il proposera, aux huit partis associés à la réforme de l'Etat, d'apporter un amendement au budget 2013 pour que la dotation de la reine Fabiola ne puisse pas dépasser le montant de celle du prince Philippe. La diminution de la dotation de la reine Fabiola sera dès lors effective dès l'année 2013. Cette mesure constitue une première étape dans la concrétisation accélérée des réformes décidées par les huit partis concernant les dotations des membres de la famille royale.

Presque 27 millions d'euros en 20 ans

Veuve depuis 1993, la reine a reçu 26.988.036 euros de dotation publique en vingt ans. Elle a de plus hérité d'une partie conséquente de la fortune du roi Baudouin après son décès. N'ayant pas d'héritier direct, les droits de succession sur la fortune de la reine auraient été imposés à hauteur de 70%. Selon certains journaux, la création de la fondation permettrait ainsi d'éviter cet écueil, mais la reine a, entre-temps, démenti le fait que de l'argent de la dotation soit détourné dans la fondation.


 

Vos commentaires