En ce moment
 
 

"Justice pour les sinistrés": le cri de désespoir d'une cinquantaine de personnes à Liège

 
 

(Belga) Une cinquantaine de personnes étaient rassemblées ce samedi matin place Saint-Lambert à Liège pour exiger plus de justice de la part des compagnies d'assurance à la suite des inondations survenues au mois de juillet dernier alors que l'hiver approche et que les températures tombent.

L'action a été organisée à l'initiative d'un collectif baptisé "Justice pour les sinistrés", qui est actif sur Facebook. A l'aide de pancartes et de chants, les participants ont tenté de faire passer leur message. "Après les inondations du 14 et du 15 juillet, on s'attendait à ce que tout aille vite", explique Djallo Abdoul, représentant du groupe. "Trois mois après, une série de personnes habitent toujours dans des maisons insalubres, dans le froid, c'est invivable, trop peu d'entre nous ont été indemnisés". Propositions d'indemnisations trop faibles, difficultés à contacter son assureur, lourdeur administrative, gonflement des factures d'électricité à la suite de l'utilisation des déshumidificateurs: dans les zones sinistrées, ces plaintes sont devenues légion, continue  Djallo Abdoul. "Ceux d'entre nous qui sont assurés se confrontent aux lourdes démarches administratives pour bénéficier de l'intervention de leurs assurances.  C'est le parcours du combattant, il y a une fatigue psychologique et physique qui s'est installée. On a tout perdu dans les inondations. On demande que les assurances respectent les contrats". "Ce mouvement est un point de départ tant qu'on n'aura pas ce qui nous revient de droit", avertit encore le collectif, qui se dit prêt à entamer d'autres actions. (Belga)


 




 

Vos commentaires