En ce moment
 

Après la canicule, de gros orages s'abattent sur le pays: "Le sable a envahi notre appartement, l'horreur..." (vidéo)

  • 17.000 impacts de foudre ont été enregistrés entre 3h et 5h du matin

  • Après la canicule, de gros orages s

 

De gros orages se sont produits à partir de 22 h sur la Flandre occidentale avant de se décaler vers Bruxelles et la Wallonie. Vous nous avez signalé des dégâts matériels notamment causés par d'impressionnantes rafales de vent.

Dans l'ensemble, aucune grosse catastrophe n'est à déclarer. Bien que les orages furent particulièrement violents, ce sont principalement les importantes rafales de vent qui ont causé des dégâts.

C'est à Bruxelles et ses communes que la situation a été la plus critique. Vous êtes nombreux à nous avoir signalé via notre bouton orange Alertez-nous. C'est notamment le cas de Lina, témoin d'une mini tornade sur le boulevard Saint-Lazare à Saint-Josse. "Le sable a envahi notre appartement. Notre lit et les meubles sont recouverts de terre. L'horreur... Et les poubelles ont valsé", nous explique-t-elle. 

A Saint-Gilles, Annabelle a, elle aussi, observé "une mini-tornade""Les gens couraient, ça faisait un bruit vraiment étrange. Les feuilles des arbres tournaient autour d'un cercle. Même les voitures devaient s'arrêter", témoigne-t-elle au micro de Vincent Chevalier sur Bel RTL. 

A Anderlecht, un couple a vu un arbre se déraciner et tomber près de leur terrasse.

Entre mardi soir et mercredi en matinée, les pompiers de Bruxelles ont procédé à 115 interventions liées aux orages de la nuit, a indiqué mercredi matin Walter Derieuw, porte-parole des pompiers. Il n'y a pas eu de blessés.

Les casernes ont reçu, à compter de 23h30, environ 600 appels et procédé à quelque 90 interventions dans la nuit de mardi à mercredi et à 25 dans la matinée de mercredi, lorsque les citoyens ont constaté les dégâts à leur réveil.

Environ 80 interventions nocturnes concernaient des dégâts causés par le vent et 10 étaient en rapport avec des inondations. Des avaloirs ont été bouchés dans quatre tunnels de la capitale et un arbre est notamment tombé sur le toit d'une école, à Ganshoren.  


Une habitation frappée par la foudre à Ath 

Ailleurs dans le pays, la Wallonie picarde a vécu un début de nuit catastrophique. Les premiers coups de tonnerre ont éclaté mardi soir, vers 23h00, dans le Hainaut occidental. Les violents éclairs ont rapidement été suivis de pluies diluviennes. Venant des diverses casernes de Wallonie picarde, les pompiers sont intervenus à une trentaine de reprises, essentiellement pour le tronçonnage d'arbres couchés sur la voie publique.

Les pompiers d'Ath sont intervenus à 1h30 du matin pour un incendie qui s'était déclaré dans une habitation de la rue de Oeudeghien (Ath). Le bâtiment avait été frappé par la foudre. Aucun blessé n'est à déplorer. Les services de secours ont également combattu, vers 23h30, un feu qui avait pris dans une maison de la chaussée de Lille à Orcq (Tournai). Là encore, on ne déplore aucune victime. L'ampleur des dégâts causés par ces deux incendies reste encore à déterminer. Les interventions liées à ces orages se sont terminées ce mercredi, vers 06h00 du matin.

En province de Liège, plusieurs arbres se sont effondrés sur la voie publique à Huy et Hamoir, tout comme en province du Luxembourg. A Florennes, dans la région namuroise, des tuiles se sont envolées et un vieux bâtiment menaçait de s'effondrer.

A Roosdaal, dans la province du Brabant flamand:

molenbeek2

molenbeek3

A Bioul, dans la province de Namur:

bioul

A Laeken (Bruxelles): 

 laeken

Vos commentaires