Au moins 166 communes wallonnes touchées par la sécheresse agricole

(Belga) D'après les calculs de l'Institut royal météorologique (IRM), entre le 1er mai et le 1er août, 166 communes wallonnes ont été touchées par un phénomène de sécheresse exceptionnelle, a indiqué lundi le ministre wallon de l'agriculture, René Collin. Ce nombre devrait encore grossir à la fin du mois d'août. Des dédommagements sont espérés pour le début de l'année 2019 par le fonds des calamités agricoles.

Les dégâts occasionnés par la sécheresse intense de ces dernières semaines touchent "tout le secteur agricole et l'ensemble des cultures". Le gouvernement a sollicité l'appui de la commission européenne pour toute une série de dispositions, comme le paiement des avances dans les deux piliers de la politique agricole commune (Pac), l'obtention d'assouplissements dans toutes les règles de verdissement et la possibilité de valoriser les couverts végétaux qui sont exigés. La décision de la Commission européenne n'est cependant pas attendue avant la fin du mois d'août, précise le ministre. En Wallonie, René Collin a sollicité l'IRM afin de déterminer si l'impact sur les cultures peut être considéré comme calamité agricole. D'après les premières analyses effectuées entre le 1er mai et le 1er août, 166 communes wallonnes sont donc touchées. Il s'agit principalement de la province de Hainaut, de Brabant wallon, d'une bonne partie de la province de Namur, et d'une partie de la province de Liège et de Luxembourg. De nouvelles communes pourraient s'ajouter à ce nombre. En effet, de nouveaux calculs seront effectués à la fin du mois d'août, car la sécheresse a perduré au-delà du 1er août. En fonction des résultats communiqués par l'IRM, des procès-verbaux devront être dressés au moment de la récolte, les chiffres seront ensuite communiqués au gouvernement wallon et des décisions seront prises individuellement. Les dédommagements sont espérés pour début 2019. (Belga)

Vos commentaires