En ce moment
 
 

Tempête Dennis: voici le bilan des dégâts par province

  • Tempête Dennis: cette tempête a causé moins de dégâts que Ciara.

  • Tempête Dennis: les prévisions pour les heures et jours à venir

 

La tempête Dennis a causé pas mal de dégâts depuis samedi soir sur l'ensemble du plat pays. Une semaine après le passage de Ciara, les interventions des pompiers ont été de moindre ampleur et on ne déplore aucun blessé. Retrouvez notre tour des régions plus bas dans cet article.

La tempête Dennis a soufflé ce week-end sur la Belgique et causé de nombreux dégâts, toutefois de moindre ampleur que lors du passage de tempête Ciara il y a une semaine. Sur base de nos appels à l'aube, nous estimons le nombre d'interventions à plus de 1400. Toutes les zones se sont arrêtées entre 22h et minuit (sauf Liège où ils sont sortis jusque 2h), pour la plupart parce que le vent s’était calmé. Les interventions reprennent entre 7h et 8h ce matin. On observe aucun dégât impressionnant, les interventions concernaient généralement des tronçonnages, des bâchages de toit et des câbles sur les routes.

Des vents moyens de 9 Beaufort ont été mesurés dimanche matin, au-dessus de la mer du Nord, au large des côtes belges, soit la vitesse minimale pour que l'on puisse parler officiellement de tempête. L'Institut royal météorologique (IRM) avait émis une alerte jaune pour tout le pays dimanche, prévoyant des rafales de vent de 70 à 100 km/h. Et en effet, des rafales de vent jusqu'à 108 km/h ont été enregistrées à Uccle et Stabroek, et de plus de 100 km/h dans divers endroits du pays, en raison de la tempête Dennis. Dans le même temps, le mercure a culminé à 16,4°C ce dimanche à Uccle, ce qui constitue un nouveau record pour un 16 février. Le numéro 1722 du SPF Intérieur pour les interventions non urgentes des pompiers a été activé samedi soir. Il restera actif jusqu'à plusieurs heures après la fin des intempéries.

LE BILAN DES DÉGÂTS PAR PROVINCE

Avec vos informations envoyées via Alertez-nous.

BRUXELLES

Les pompiers bruxellois ont dû dégager environ 36 arbres tombés sous le coup de la tempête Dennis entre 23h00 et minuit, a indiqué le porte-parole des pompiers Walter Derieuw dimanche. Au total, environ 170 interventions ont été menées pour d'autres objets renversés ou arrachés par le vent. En outre, cinq rues et tunnels ont été sous eau dans la soirée en raison des fortes pluies.

Les parcs régionaux avaient fermé leurs grilles dès samedi 18h00. Ils rouvrent ce lundi matin. Par ailleurs, plusieurs installations de Bright Brussels, Festival of Light n'ont pas été présentées dimanche soir en raison de l'intensité du vent.

Les pompiers ont notamment dû retirer une énorme branche sur l'avenue des Gloires nationales à Ganshoren et une équipe d'escaladeurs a dû se rendre chaussée d'Etterbeek à Bruxelles. Un morceau de façade s'était détaché du 19e étage d'un bâtiment de l'Union européenne et menaçait de tomber.

 

Vos témoignages via le bouton orange Alertez-nous

Des dégâts près du shopping d'Anderlecht.

 

Un arbre déraciné à Laeken, photographié par Daniel.

 

Une voiture endommage à Jette.

Jette

BRABANT WALLON

Les pompiers brabançons ont pour leur part enregistré plusieurs centaines d'appels dans la journée de dimanche, pour des arbres ou branchages encombrant les voiries ainsi que des tuiles et objets divers envolés. La région de Wavre a été particulièrement touchée. Dans l'est brabançon et à Nivelles, le nombre de demandes a été plus réduit.

La nationale 29 a dû être fermée à la circulation durant une partie de la soirée à hauteur de Thorembais-Saint-Trond (Perwez), le temps pour les secouristes de procéder à des travaux de déblaiement. Quant aux sapeurs wavriens, ils sont notamment intervenus à Grez-Doiceau, Ottignies/Louvain-la-Neuve, Rixensart ou encore à Walhain, aussi pour des arbres ou des éléments de toitures menaçant de chuter sur les routes. Peu avant 20h30, une trentaine de missions restaient à exécuter dans leur secteur. Des arbres ont été débités et des toitures ont été bâchées dans plusieurs communes, dont celles de Braine-l'Alleud, La Hulpe, Lasne et Waterloo.

Vos témoignages via le bouton orange Alertez-nous

Un arbre sur le point de tomber à Bierghes (Rebecq).

 

Un arbre tombé sur des véhicules dans un parking à Chaumont-Gistoux.

  

Un témoin nous signale un arbre tombé à Jodoigne.

 

NAMUR

Les pompiers de la zone NAGE (Namur, Andenne, Gembloux, Eghezée) ont été appelés plus de 200 fois dimanche, en raison de la tempête Dennis. "Les premiers appels ont commencé vers 07h00 dimanche matin et cela n'a plus arrêté après", a expliqué Pierre Bocca. "Comme la semaine dernière, les interventions concernent principalement des chutes d'arbres et de branches. Quelques câbles électriques et morceaux de toiture ont aussi été arrachés par la force du vent. Dans l'ensemble, les dégâts sont moindres que lors de la tempête Ciara, mais le travail ne manque pas. Du personnel supplémentaire a d'ailleurs été mobilisé."

Un second arbre s'effondre sur le halage du bord de Sambre à Namur

Un nouvel arbre s'est effondré dimanche vers 17h30 sur le halage du bord de Sambre, à Namur. La chute a eu lieu à proximité du centre sportif Tabora, à quelques dizaines de mètres à peine de l'endroit où un autre arbre avait été emporté par la tempête Ciara dimanche dernier. Personne n'a été blessé. Situé sur le trottoir de l'avenue de Tabora, le nouvel arbre victime des intempéries a lui aussi fait une chute de plusieurs mètres, pour terminer sa course sur le halage et en partie dans la Sambre. Il a également emporté une barrière de sécurité sur son passage. La police est rapidement venue sécuriser le périmètre et les pompiers étaient en passe d'intervenir pour dégager le passage.

Un pompier blessé lors d'une intervention au CHR d'Auvelais

Des rouleaux et plaques d'isolation se sont envolés du toit du CHR d'Auvelais dimanche vers 18h00, indique la zone de secours Val de Sambre. Un pompier s'est fracturé la main en se protégeant.

Les pompiers venaient sur le site pour intervenir, sachant que du matériel de construction était stocké en mauvaise posture sur le toit pour des travaux en cours. Alors qu'ils étaient sur le parking de l'hôpital, des rouleaux et plaques se sont envolés dans leur direction. C'est en repoussant une plaque d'environ 50 kg qui se dirigeait vers lui que le pompier s'est fracturé la main. Une dizaine de voitures ont également été endommagées.

Dans l'ensemble, les pompiers de la zone Val de Sambre (Floreffe, Fosses-la-Ville, Jemeppe-sur-Sambre, Mettet, Sambreville, Sombreffe ) sont intervenus plus de 130 fois dimanche en raison de la tempête Ciara, précise leur chef de corps, Marc Gilbert. Comme ailleurs, ce sont essentiellement des chutes d'arbres et de branches, des câbles électriques arrachés et des toitures en partie détruites qui ont posé problème.

Un poteau tombé sur l'autoroute E42 à hauteur de Temploux

Vos témoignages via le bouton orange Alertez-nous

salzinnes-arbre

HAINAUT

Quelque 200 interventions en Wallonie picarde

Les services de secours de Wallonie picarde ont opéré dimanche, depuis 11h00, de nombreuses interventions après le passage de la tempête Dennis. On ne déplore aucun blessé en Hainaut occidental.

A 18h30, le dispatching de la zone de secours de Wapi avait enregistré un peu plus de 200 sorties. "Les interventions concernent essentiellement des câbles électriques couchés au sol et des arbres entravant les voiries. Toutes les villes et communes de Wapi ont été touchées de la même manière. Les équipes sont toujours sur le terrain", indique-t-on au central téléphonique des pompiers. Peu avant 19h00, les vents tempétueux et les rafales ont fortement diminué d'intensité laissant place à de légères pluies. Le gros de la tempête semble à présent passé en Wallonie picarde.

L'autoroute Tournai-Bruxelles bloquée à Hacquegnies

Les services de secours de Wallonie picarde ont enregistré une vingtaine d'interventions. On ne déplore aucun blessé. Dans le sens Tournai-Bruxelles, l'autoroute A8 est bloquée, depuis 13h00, à hauteur de Hacquegnies (Frasnes-lez-Anvaing), en raison d'une chute d'arbres sur les bandes de circulation, qui n'a toutefois pas causé d'accident. Les services de secours de Wallonie picarde sont sur place et procèdent au tronçonnage et à l'enlèvement des obstacles. En outre, depuis 09h00, les pompiers de Wapi sont intervenus une vingtaine de fois dans la région, essentiellement pour des arbres qui se sont couchés sur des câbles électriques. Les services d'Ores se sont aussi déplacés. Au terme de cette matinée dominicale, on ne déplorait aucun blessé.

Vos témoignages via le bouton orange Alertez-nous

Un mur soufflé par les rafales à Beloeil.

stambruges

 

LIÈGE

Les services de secours de la province de Liège débordés

Les pompiers de la province de Liège sont sur le qui-vive dans le cadre de la tempête Dennis qui sévit dimanche. Ils ont indiqué être débordés à la suite des appels, principalement pour des tronçonnages et des branches d'arbres à évacuer de la chaussée. Des interventions qui se sont multipliées depuis la fin de la matinée, où une vingtaine d'interventions étaient déjà dénombrées. À 18h, les pompiers signalaient notamment la présence d'un arbre posé sur une maison, sentier Muraille à Vottem.

Des vents qui peuvent créer des situations farfelues, comme au Palais des Congrès où les lettres disposées sur le toit du bâtiment, "G", "R", "E" et "S", ont été balayées par le vent, le renommant "Palais des Con". Certaines de ces lettres avaient déjà disparu lors de la tempête Ciara. Du côté de la zone Hemeco, Hesbaye-Meuse-Condroz, les appels se multiplient également pour les dégâts occasionnés par les rafales de vent liées à la tempête. À 19h00, une soixantaine d'interventions avaient déjà été réalisées concernant des chutes d'arbres, des câbles électriques décrochés, des décollements de tuiles ou de zinc, bloquant la circulation par endroits. La vallée du Hoyoux, sur le tronçon entre Huy et Modave, a par exemple été fermée peu avant 13h00. Fortement sollicités, les pompiers de la zone de secours Hesbaye interviennent principalement pour des bâchages, des toitures envolées, des arbres tombés sur les chaussées. Des opérations sans trop de gravité et sans aucun blessé. Toujours sur plusieurs interventions, les secours s'attèlent à répondre aux appels et à agir rapidement.

Environ 80 interventions pour les pompiers Verviétois

Les pompiers de la zone de secours 4, Vesdre Hoëgne et Plateau, ont été sollicités plus de 80 fois ce dimanche après le passage de la tempête Dennis, a fait savoir la zone de secours.

Depuis 06h30 dimanche matin, les pompiers ont reçu 84 demandes d'interventions. Elles concernaient principalement des arbres qui entravent la voie publique, ainsi que des toitures envolées.

 

LUXEMBOURG

Une petite centaine d’interventions pour des arbres et des branches cassées hier, principalement dans les régions de Marche et Hotton et la toiture d’un restaurant désaffecté envolée près de Bastogne. La nuit a par contre été bien plus calme avec à peine 30 interventions.

FLANDRE

Au nord du pays, les pompiers de la zone de secours ouest du Brabant flamand ont été appelés à 300 reprises depuis samedi soir tandis que dans l'est de la province, les pompiers ont eu beaucoup de travail mais les dégâts sont limités, avec une cinquantaine uniquement pour les services de Tirlemont. A Gand, les pompiers ont dû être déployés en masse pour intervenir sur un immeuble de 26 étages. Les garde-corps vitrés des terrasses menaçaient de tomber. Un périmètre de sécurité avait été dressé mais la situation est revenue à la normale vers 20h00. Les pompiers de la zone ont d'ailleurs dû intervenir 230 fois. Dans la région d'Anvers, les pompiers ont reçu plus de 300 appels depuis minuit pour des dégâts concernant principalement des toitures ou de panneaux publicitaires.

arbre-herne

Vos commentaires