En ce moment
 
 

Inondations catastrophiques à Ittre: vos images et témoignages (vidéos)

 
 

400 personnes évacuées à Ittre et Clabecq. Jusque 2 mètres d'eau dans les maisons, les habitants d'une partie du Brabant wallon ont vécu une fin de journée et une nuit cauchemardesque hier. Des trombes d'eau se sont abattues en très peu de temps. Les habitants ont été surpris par trois orages successifs.

Les fortes pluies de mardi ont nécessité d'innombrables interventions des pompiers sur l'ensemble du territoire du Brabant wallon. Les conditions météorologiques s'étant améliorées, le plan provincial d'urgence a été levé dans le courant de la nuit, ont indiqué mercredi les pompiers tubiziens. Mercredi matin, tous les corps de pompiers du Brabant wallon poursuivaient les opérations de nettoyage de voiries et de vidanges de caves, qui devraient se prolonger durant toute la journée. La région de Nivelles est la seule de la province à avoir été relativement épargnée par les intempéries.  

> INDONDATIONS À ITTRE: VOS PHOTOS     

> VIDEOS: VOIR TOUS LES REPORTAGES DU JOURNAL 

Inondations dans le Brabant wallon: Braine-le-Château, Clabecq et surtout Ittre

D'importantes pluies se sont abattues sur diverses régions de la Belgique ce mardi après-midi. Excepté la Côte et une petite partie de l'Ouest du pays, toutes les terres ont eu droit à de solides averses. En Brabant wallon, la situation s'est avérée catastrophique. Un important orage à Braine-l'Alleud a entraîné le débordement du Hain, notamment à Braîne-le-Château, Clabecq et Ittre. Dans ces deux communes, quelque 400 personnes ont été évacuées en raison d'importantes inondations. A Ittre, où le plan communal d'urgence a été déclenché, les habitants sinistrés ont été invités à se rendre au centre d'accueil ouvert dans une salle de la commune. "C'est arrivé vers 17h, ça été la trombe d'eau, ça a été la catastrophe dans le centre d'Ittre. Nous avons été calés" a raconté un habitant à notre journaliste Justine Sow. "J'étais dans le centre d'Ittre avec ma voiture, je n'ai plus su avancer. L'eau est montée à une vitesse phénoménale. On a dû me pousser et je suis resté calé jusqu'à maintenant", déclarait encore l'homme, visiblement ému, à notre journaliste. Sa maison était au bout de la rue inondée, il ne pouvait pas y accéder.

Une fuite de gaz consécutive aux inondations a été constatée dans la rue de la Planchette. Quant à l'électricité, elle a été coupée dans une partie d'Ittre. Au bas de cet article: des photos de Ittre qui nous ont été transmises par un internaute via notre page Alertez-nous.

Comment a-t-on pu avoir de telles inondations dans le village d'Ittre ? Les eaux ont coulé des champs pour s'accumuler dans le village en cuvette. Rapidement, le ruisseau Ry Ternel a débordé. Ces dernières années, la commune avait fait installer des dispositifs anti-crue. Mais ils n'ont pas résisté à la force de l'eau qui a même fait exploser les taque d'égouts dans certaines rues.

Tous les corps de pompiers du Brabant wallon ont été submergés d'appels. Le plan provincial d'urgence a été déclenché mardi peu avant 20h30. A Bruxelles, quelques tunnels ont été fermés à la circulation.

Témoignages à Ittre: "Une sorte de tsunami est rentré dans ma maison"

Notre journaliste Justine Sow a recueilli de nombreux témoignages d'habitants d'Ittre dont les maisons ont été inondées. "Quand la vitre de la véranda a cassé, l'eau est rentrée comme un tsunami en quelque sorte et ce frigo qui était plein de boissons a été emporté par le courant à tel point que le câble a été simplement sectionné avec la force du choc. C'est comme ça que tout a été emporté à une vitesse incroyable. Parce que l'eau est montée en quelques minutes à 1m30, 1m50, je ne sais pas très bien tellement ça été vite. Cela s'est passé en quelques secondes" a ainsi déclaré un habitant.

Témoignage à Ittre: "Mon petit a presque été emporté"

L’homme a pris la bonne décision en fuyant de son domicile d'Ittre tant qu’il était encore temps. Au micro de Justine Sow, il a expliqué que "l’eau est montée à 1m50 au-dessus du toit, à hauteur du plafond au niveau des chambres" mansardées. Une ligne était bel et bien visible sur son toit à cet endroit. Mais en sortant de son habitation dont le rez-de-chaussée était alors à moitié inondé, il a eu une peur bleue pour son fils. "En ouvrant la porte, j’ai été happé par une vague et mon petit, que j’avais dans la main droite, a presque été emporté !"

Centre de crise ouvert

Dans l'Est du Brabant wallon, les pompiers de Jodoigne ont été particulièrement mobilisés également, notamment dans l'entité de Beauvechain et à Zétrud-Lumay (Jodoigne). Les pompiers de Nivelles, de Wavre et de Braine-l'Alleud s'attellaient également à répondre aux nombreux appels d'urgence.

Un centre de crise a été ouvert chez le gouverneur de la province et rassemble les différents services de sauvetage dont les pompiers, la Protection civile, la Défense, les antennes médicales et la police.

Le Douaire d'Ottignies sous eau mardi après-midi

Du côté de Wavre et Ottignies, les pompiers sont aussi intervenus pour des caves et avaloirs inondés. Les quantités d'eau tombées ont provoqué quelques dégâts, notamment au Douaire d'Ottignies. "Le Douaire d'Ottignies est sous eau à cause des fortes pluies. Les pompiers sont sur place et les commerçants tentent tant bien que mal d'évacuer l'eau de leurs magasins à l'aide de raclettes", a ainsi confié Clarisse via notre page Alertez-nous. "Chez nous, l'eau passait par la porte d'entrée et par le plafond. On a dû abandonner nos clients et on a raclé pendant une demi-heure parce qu'il y avait vraiment beaucoup d'eau", a confié la gérante d'un salon de coiffure.




 

Vos commentaires