En ce moment
 

Le mercure va encore grimper: comment peut-on expliquer ce retour à la douceur?

Nous sommes le 17 septembre et cet après-midi le mercure va grimper jusque 26 degrés! Un petit supplément de soleil et d'été, on ne dit jamais non. Mais comment peut-on expliquer ce retour de la douceur?

"Il y a une double explication à la douceur qui va nous accompagner jusqu’à jeudi avec des températures qui vont grimper jusqu’à 25 voire localement 27 degrés", explique notre experte en météorologie Sabrina Jacobs. "D’abord, il y a la situation atmosphérique avec un anticyclone sur le sud-est du continent européen et une dépression sur le nord-ouest de nos régions. Du coup, nous sommes coincés dans des courants qui remontent depuis le sud et qui sont chargés de douceur. Second point, ces courants, chargés de douceur, vont être accentués par un flux qui est lié aux restes et aux vestiges d’Hélène, l’ouragan qui se déplaçait, il y a encore quelques jours d’ici au large des Açores. Il s’était transformé en tempête tropicale puis en dépression de tempête en se rapprochant des îles britanniques. Ces vestiges entraînent des vents sur l’océan de 75 à 90 km/h, qui viennent intensifier cette sensation de douceur sur nos régions."


Est-ce assez courant, d'avoir chaque année, chaud en septembre?

"En cette saison, une telle douceur n’est pas exceptionnelle. Elle peut se présenter. C’est une belle arrière-saison. On ne bat pas encore de records. En 1987 et en 1989, fin septembre, le thermomètre est monté jusqu’à 28 degrés. En 2003, c’était jusqu’à 29 degrés et en 2016, jusqu’à 30 degrés. Ceci dit, un front froid va nous rattraper vendredi et, nous allons perdre entre 8 et 10 degrés."

 

Vos commentaires