En ce moment
 
 

Les orages de ce matin étaient multi-cellulaires: explications (vidéo)

 

A découvrir

 

Environ 1.000 éclairs ont touché le sol, principalement en Wallonie, pendant les orages de type multi-cellulaire survenus mercredi matin, selon l'Institut royal météorologique (IRM). Les orages devraient se poursuivre toute la journée et n'épargneront pas la Flandre. Vents, fortes pluies et impacts de foudre ont perturbé le réseau ferroviaire, mais tout était rentré dans l'ordre à midi, selon Infrabel.

"Ce mercredi matin, nous avons mesuré le plus d'impacts dans le sud-est de la Belgique. Nous estimons qu'environ 1.000 éclairs ont été en contact avec le sol", a expliqué Dieter Poelman, chercheur et responsable des éclairs à l'IRM. La foudre qui entre en contact avec la terre est la plus dangereuse pour les habitants. Mais l'IRM a enregistré également 3.000 à 4.000 éclairs restés entre les nuages, qui eux peuvent poser problème aux pilotes d'avion.
 

Jean-Marc Linden, prévisionniste à l'Institut Royal de Météorologie (IRM) , a exposé les trois types d'orages qui pouvaient secouer le ciel à notre journaliste Sébastien Rosenfeld. Ceux de ce matin qui ont fait tomber en six heures l'équivalent d'un mois de pluie étaient de type multi-cellulaire.

TROIS TYPES D'ORAGES

1. On a l'orage de chaleur mono-cellulaire qui apparait en général en fin d'après-midi durant l'été et en soirée et qui dure une petite vingtaine de minutes.

2. Les multi-cellulaires sont des orages qui se développent et, en se dissipant, créent de nouveaux orages. Il se forme donc une espèce de relais d'orage. C'est ce qui s'est passé tôt ce matin en Belgique.

3. Le super celullaire est l'orage spectaculaire qui peut provoquer des tornades, c'est ce qu'on observe de temps en temps dans le centre des Etats-Unis.


 

Vos commentaires