En ce moment
 
 

"Il faut veiller à ce que cela ne devienne pas des affaires immobiles": Bart De Wever "regrette" le gouvernement en affaires courantes

Le président de la N-VA, Bart De Wever, "regrette" le choix de demeurer en affaires courantes jusqu'aux élections du 26 mai. "Nous devrons veiller à ce que cela ne devienne pas des affaires immobiles", a-t-il souligné en marge d'une conférence de presse à Anvers.

Selon le président des nationalistes flamands, après la chute d'un gouvernement, "il y a des élections dans tous les pays normaux". "Que cela ne se produise pas, ce n'est pas le choix le plus logique", a-t-il ajouté. "Tout peut maintenant être paralysé en faisant coïncider les élections fédérales et régionales. Cela ne se produit dans aucun autre État fédéral, mais c'est ainsi".

La N-VA se montrera "constructive" pour éviter l'immobilisme jusqu'en mai, mais elle avertit qu'elle agira "dans les coulisses, dans la plus grande discrétion".

Le Roi a accepté ce vendredi la démission du gouvernement du Premier ministre Charles Michel et l'a chargé d'expédier les affaires courantes. Il a demandé au monde politique d'apporter une réponses à plusieurs défis et à des attentes de la population.

Vos commentaires