En ce moment
 
 

"J'avais prévu de ne pas siéger au parlement flamand mais j'ai changé d'avis": Herman De Croo s'explique

© RTL INFO

Herman De Croo siégera finalement encore un peu au parlement flamand. Le député Open Vld de 81 ans avait annoncé qu'il n'y siégerait plus. Il revient momentanément sur sa décision car il souhaite, apparemment, éviter que les députés du Nord du pays aient à prêter serment entre les mains de l'ancien président du Vlaams Belang, Filip Dewinter.

"J'avais prévu de ne pas siéger au parlement flamand mais j'ai changé brièvement d'avis". C’est décidé : Herman de Croo revient sur sa décision. 

Comme le veut la tradition, la prestation de serment du nouveau parlement flamand se fait sous la présidence du député le plus ancien : en l’occurrence, Herman De Croo. Il avait prévu de ne pas siéger même s’il était élu. Sauf que le député le plus ancien, après lui, c’est Philip Dewinter, l’ancien président du Vlaams Belang. En présidant provisoirement l'institution, il veut ainsi éviter que les députés du nord du pays prêtent serment entre les mains de Filip Dewinter.

"J'ai connu le Vlaams Belang avec un élu, j'ai connu la N-VA avec un seul élu", témoigne le député. Il a vu ces partis politiques monter puis chuter dans le cœur des Flamands, selon lui.


Bientôt 18.000 jours de vie parlementaire sans interruption

"A Anvers, parmi les enfants de 1 à 6 ans, 78% sont de parents allochtones. Nous devons vivre ensemble et demander qu'ils méritent, eux-aussi, la citoyenneté", ajoute-t-il. "Si dans 25 ans, vous croyez qu'un Dewinter ou un De Wever aura encore le langage que l'un d'entre eux a aujourd'hui, vous vous trompez", précise le député. 

Le libéral cédera son siège parlementaire à sa première suppléante Freya Saeys lors de la deuxième session du Parlement flamand. De la sorte, il renonce à sa généreuse indemnité de départ. A ce moment-là, il totalisera 18.000 jours de vie parlementaire sans interruption.

Vos commentaires