En ce moment
 
 

24,1 millions d'euros pour le réaménagement du territoire à La Louvière

 
 

(Belga) La Louvière a obtenu une subvention de 24,1 millions d'euros dans le cadre de la relance économique de la Wallonie. Le Gouvernement wallon a décidé de consacrer 240 millions d'euros à la Politique Intégrée de la Ville (PIV). Cette opération de subvention est inscrite dans le cadre de la relance économique wallonne. Elle est répartie entre les neuf villes wallonnes de plus de 50.000 habitants, reconnaissant ainsi le rôle des pôles urbains wallons en tant que moteurs du développement régional.

La Louvière a, dans ce cadre, obtenu une enveloppe de 20,7 millions d'euros à laquelle vient s'ajouter un budget de plus de 3,4 millions d'euros pour la réhabilitation de sites à réaménager sur le territoire de la ville. "Dans le cadre des orientations prises dans le Programme Stratégique Transversal (PST ), de la Perspective de Développement Urbain (PDU) et de l'élaboration de son Projet de Ville (PDV) à l'horizon 2050, il s'agit d'une réelle opportunité pour la Ville de La Louvière qui bénéficiera d'un droit de tirage sur la somme qui lui est réservée", ont indiqué les instances louviéroises.  "La ville devra soumettre un plan d'actions dans les thématiques prioritaires de la PIV telles que la cohésion sociale, le développement des quartiers prioritaires, la rénovation énergétique, la mobilité, l'animation et gestion commerciale du centre-ville, la végétalisation, le tourisme et le patrimoine en ville, le logement, la connectivité et la réhabilitation des sites", poursuivent-elles. En lien avec la PDU, une série de zones et quartiers prioritaires ont été fixés, "notamment les centres urbains et plus spécifiquement le centre-ville de La Louvière, les quartiers de la Grand-Place et de la gare d'Haine-Saint-Pierre, le quartier du 'Numéro Un' à Haine-Saint-Paul, le reste de l'entité de La Louvière. Pour chacun de ces quartiers prioritaires, une liste de projets a été inscrite dans la PIV".  Le document a été approuvé lors du Conseil communal du 14 septembre. Ce plan d'actions devant désormais être transmis aux autorités régionales. (Belga)


 




 

Vos commentaires