Abattage sans étourdissement - Verdict jeudi dans un recours auprès de la Cour constitutionnelle

(Belga) La Cour constitutionnelle s'exprime jeudi sur l'interdiction de l'abattage sans étourdissement. La procédure a été entamée par des organisations juives et musulmanes contre des décrets wallons et flamands interdisant cette pratique. Les plaidoyers ont déjà été menés en début d'année.

Plusieurs organisations religieuses juives et musulmanes, dont le Comité de coordination des organisations juives de Belgique et l'Exécutif des Musulmans de Belgique, ont introduit en novembre 2017 un recours en annulation devant la Cour. Elles visent les décrets interdisant l'abattage sans étourdissement en Flandre et en Wallonie. L'interdiction absolue de l'abattage sans étourdissement a été adoptée en 2017 dans les deux Régions. Elle est entrée en vigueur le 1er janvier au nord du pays et le sera le 1er septembre au sud du pays. La Région bruxelloise n'a pas adopté d'ordonnance en ce sens. L'étourdissement vise à prévenir une peine évitable aux animaux qui vont être abattus. "Les arguments développés (par les requérants) se renforcent l'un et l'autre. Et ils sont étayés, ce qui démontre le sérieux de notre démarche. Il est évident que nous ne nous opposons pas aux lois de notre pays, mais il est nécessaire d'en vérifier la légalité", avait affirmé Yohan Benizri, président du CCOJB à l'issue d'une audience en début d'année. (Belga)

Vos commentaires