En ce moment
 

Action de protestation à Bruxelles contre le nouveau centre fermé pour familles

(Belga) Une action symbolique a été organisée par la Plate-forme Mineurs en exil mercredi à 15H00, place de la Liberté à Bruxelles, pour s'opposer à l'enfermement des enfants et pour protester contre l'ouverture mi-juillet du nouveau centre fermé pour familles à Steenokkerzeel.

Ce sont 7 enfants, accompagnés de leurs parents et de représentants de la Plate-forme Mineurs en exil, qui ont constitué le coeur de l'événement. Après un pique-nique, ils ont frappé dans une piñata en forme de cadenas pour libérer différents jouets. "Nous voulons une nouvelle fois attirer l'attention du gouvernement fédéral", explique Rob Kaelen de la Plate-forme Mineurs en exil. "La détention d'enfants ne peut pas être une option. Il est temps que le gouvernement se rende compte de l'impact profond qu'a la détention sur le bien-être psychologique des enfants". Il rappelle que les institutions internationales liées aux droits humains soutiennent que la gestion des flux migratoires ne peut jamais justifier la détention d'enfants et que des études attestent d'effets néfastes de l'incarcération sur le développement des plus jeunes. "Il existe des alternatives à la détention, y compris en Belgique", ajoute Rob Kaelen. "Investissons dans ces alternatives". Cette action s'inscrit dans le cadre de la campagne "On n'enferme pas un enfant. Point.", soutenue par plus de 300 associations à commencer par le Ciré, Caritas International, Vluchtelingenwerk Vlaanderen et Jesuite Refugee Service Belgium. (Belga)

Vos commentaires