En ce moment
 
 

Comment le futur gouvernement wallon compte-t-il augmenter le taux d'emploi?

Pierre-Yves Dermagne, le chef de groupe PS au parlement de Wallonie, expliquait ce matin sur Bel RTL par quels mécanismes le futur gouvernement wallon PS-MR-Ecolo compte augmenter le taux d'emploi en Wallonie de 5 points comme l’ont annoncé les négociateurs hier.

Le socialiste met en avant une compétence de la Fédération Wallonie-Bruxelles : la formation des jeunes. Le gouvernement espère augmenter le nombre de jeunes formés à des métiers manuels en pénurie ou qui sortent de filières porteuses d'emploi dans l'enseignement supérieur.

Augmenter le taux d'emploi, "ça ne se décrète pas mais par contre on peut mettre en place les conditions pour la création d’emploi ou le maintien de l’emploi, l’accès à l’emploi notamment avec la formation. On sait que dans ces accords de gouvernement, la formation est quelque chose d’important notamment au travers de métiers qualifiants, la formation en alternance. Faire en sorte que les choix qui seront posés par les jeunes demain pour entrer dans l’enseignement qualifiant ou professionnel soit un choix qui soit un réel choix et pas quelque chose de contraint. Faire en sorte que ces filières deviennent réellement demain des filières d’excellence. Il y a aussi un refinancement de l’enseignement supérieur. On sait que voilà, en Wallonie et en Fédération Wallonie-Bruxelles, on n’a pas de pétrole et finalement notre or noir c’est la matière grise, c’est faire en sorte qu’on ait des cerveaux, des jeunes qui puissent (y arriver), que ce soit dans l’enseignement supérieur, dans la formation, c’est vraiment quelque chose d’important."


"Métiers en pénurie" et "innovation"

"Il y a toute une série de secteurs. On sait que dans les métiers de la construction, les employeurs se plaignent de ne pas pouvoir trouver de main d’œuvre qualifiée ici en Wallonie ou en Fédération Wallonie-Bruxelles. Donc d’abord c’est faire en sorte que les emplois qui aujourd’hui ne sont pas pourvus le soient demain. C’est aussi faire en sorte qu’on puisse innover. Il y a dans cette déclaration de politique régionale et dans cette déclaration de politique communautaire tout un pan qui est consacré à l’innovation. On sait que c’est une des forces pour la Wallonie demain de faire en sorte que dans des métiers innovants, dans des nouveaux métiers, on puisse avoir une part importante dans l’économie."

 

 

Vos commentaires