En ce moment
 
 

Coronavirus en Belgique: à quoi s'attendre dans les prochaines semaines? La réponse du Premier ministre

 
 

Il a endossé son costume de Premier ministre il y a 52 jours. Alexander De Croo, le Premier ministre belge, était l'invité de l'émission 'C'est pas tous les jours dimanche'. Les fêtes de fin d’année, c’est déjà dans un peu plus d’un mois. Les mesures seront-elles allégées pour l’occasion ? De quoi va-t-on discuter lors de la prochaine réunion du comité de concertation prévue vendredi prochain, le 27 novembre ? Pour rappel, les mesures en vigueur sont d'application jusqu'au 13 décembre, au moins.

Le Premier ministre a évoqué l'après 13 décembre et le comité de concertation qui se déroulera vendredi prochain sur le plateau de 'C'est pas tous les jours dimanche': "On va regarder les faits, regarder les chiffres. Au niveau de l'incidence, on voit une baisse. C'est grâce au comportement changé de tous les Belges. On a tous collectivement fait un effort. Mais on voit que la pression dans les soins intensifs reste très élevée. Nous restons complètement dans le rouge. Ensuite on regardera certaines choses, on parle des commerces non essentiels. Si on se dit qu'épidémiologiquement c'est peut-être possible, alors quelles seraient les conditions dans lesquelles les choses seraient possibles."

Alexander De Croo rappelle: "On va rester dans une période avec des mesures très contraignantes." Selon le Premier ministre, la situation que nous vivons se scinde en deux phases. La première: "Contenir. Comme maintenant, baisser les chiffres jusqu'à un niveau gérable." La deuxième phase concerne "La maîtrise. On garde les chiffres bas."

On se basera sur les avis scientifiques

A l'heure actuelle, de nombreux commerces restent fermés. Existe-t-il un espoir qu'ils puissent ouvrir dès le 14 décembre? Alexander de Croo reste prudent sur la question: "J'aimerai bien donner de la perspective, mais des faux espoirs, c'est pire. On regardera vendredi. Je suis tout à fait conscient de la demande. (…) "On se basera sur les avis scientifiques et ensuite il faut regarder de quelle manière créative on peut éviter d'avoir un comportement dangereux." 

En ce qui concerne l'Horeca, Alexander De Croo a invité les gens à soutenir les restaurants en commandant excluant une réouverture prochaine.

Enfin, à propos des fêtes de fin d'année, le Premier ministre fait savoir: "Ça m’étonnerait qu’on les fasse, on sait que c’est le milieu social qui mène aux contaminations. Je comprends que pour les personnes seules ce sera une période difficile mais on demande de passer ce cap." 

COVID 19 Belgique: où en est l'épidémie ce dimanche 22 novembre?

"Si nécessaire, la police sonnera aux portes", les autorités mettent en garde pour les fêtes de fin d'année




 

Vos commentaires