En ce moment
 
 

Didier Reynders à la commission européenne: il s’exprime pour la première fois après son audition avec Ursula von der Leyen (vidéo)

Didier Reynders a rencontré la présidente de la Commission, Ursula von der Leyen, ce matin. L'Allemande engage cette semaine le processus en vue de former son équipe dirigeante.

La présidente von der Leyen a entamé les entrevues avec les candidats commissaires ce mardi. Didier Reynders, proposé ce week-end par la Belgique, était l'un des premiers auditionnés. Notre journaliste Chantal Monet était en duplex sur place pour le RTLINFO 13H :  

"Didier Reynders vient de quitter la commission. Un entretien qui a un peu des airs d’examen puisqu’il s’agit pour Ursula von der Leyen, futur première ministre de ce gouvernement européen de s’assurer que chaque candidat a bien les compétences requises pour figurer dans l’exécutif européen. Et, sur ce plan, Didier Reynders ne doit pas trop s’inquiéter puisque vu son parcours et ses compétences tout le monde s’accorde pour dire qu’il est à la bonne place. Mais, la question est bien sûr de savoir ce qu’il ferait dans ce gouvernement européen, et c’est la partie la plus importante de l’entretien. On imagine que Didier Reynders ambitionne un gros portefeuille. Les postes les plus prisés sont l’économie, les finances, le budget ou encore l’agriculture. On parle aussi d’un super ministère de l’énergie, l’environnement et le climat.

Ursula von der Leyen a jusqu’au 15 septembre pour présenter son équipe. On sait que la présence de Didier Reynders fait grincer des dents puisque plusieurs partis politiques belges se sont insurgés contre cette désignation qu’ils considèrent comme relevant d’un gouvernement ultra minoritaire, qui plus est démissionnaire.

Le Vlaams Belang a d’ailleurs introduit un recours contre le conseil d’état contre cette désignation et vendredi, au parlement, le premier ministre sortant Charles Michel devra s’en expliquer."

C’était un très bon entretien 

À la sortie de son entretien, Didier Reynders s’est exprimé au micro de notre journaliste pour le RTLINFO 13H : 

"On a eu une très bonne conversation. C’était un très bon entretien avec la présidente élue. Maintenant on va poursuivre…", a-t-il déclaré.

"Quelles sont vos préférences ?", a interrogé notre journaliste. "Et bien elle les connait, elle les connait", a-t-il répondu, évasif...

Vos commentaires