En ce moment
 
 

Formation fédérale: ni informateur, ni préformateur, quel va être le rôle du ministre CD&V, Koen Geens?

Formation fédérale: ni informateur, ni préformateur, quel va être le rôle du ministre CD&V, Koen Geens?
© Image Belga

Le ministre Koen Geens (CD&V) a été chargé par le Roi "de prendre les initiatives nécessaires permettant la mise en place d'un gouvernement de plein exercice", a communiqué le Palais. Il fera rapport au roi Philippe le 10 février.

251 jours après les élections, le Roi confie une mission au ministre Koen Geens (CD&V). Cette mission n'a pas de nom. Koen Geens n'est ni informateur, ni préformateur. De quoi est-il donc chargé? Et que pourra-t-il faire, qui n'a pas été tenté jusqu'ici ?

En réalité, le ministre CD&V ne fera rien de ce qui n'a déjà été tenté. Il va continuer à explorer les mêmes pistes que ses prédécesseurs. C'est-à-dire une coalition qui associe notamment PS et NV-A ou un gouvernement sans la N-VA.

La différence, c'est que Koen Geens, actuel ministre de la justice en affaires courantes, provient du CD&V. Là où se situe la clé pour arriver à former un gouvernement. Depuis des mois, depuis que les discussions entre PS et N-VA sont enlisées, le CD&V a dans ses mains le pouvoir d'accélérer la formation d'un gouvernement.

Une courte mission

Si les centristes flamands acceptent de monter dans un gouvernement sans la N-VA, une coalition entre socialistes, libéraux, écologistes et centristes, pourrait assez vite, se réunir. Et écrire un accord de gouvernement.

La mission de Koen Geens, c'est donc probablement de résoudre le dilemme au sein même de son parti. Georges-Louis Bouchez, président du MR et ancien informateur, l'a affirmé sur Twitter, ce vendredi. Vraisemblablement, l'autre ancien informateur, le président du CD&V, n'était pas favorable, à ce choix du Roi. Il a en tout cas quitté le Palais passablement énervé.

Relevons aussi que la mission de Geens est courte. On attend déjà de lui un rapport, dans 9 jours.

Vos commentaires