En ce moment
 
 

Jean-François Istasse succède à Muriel Targnion comme bourgmestre de Verviers

 
 

(Belga) Lors du conseil communal de Verviers lundi, les 37 élus verviétois ont été amenés à se prononcer sur la destitution de la bourgmestre en place, Muriel Targnion, et dans la foulée sur la constitution d'une nouvelle majorité menée par Jean-François Istasse (PS) et composée par quatre partis : PS, MR, cdH, NV.

Pour y arriver, la nouvelle majorité a élaboré une "motion de méfiance mixte", comme annoncé. Celle-ci comportait ainsi une motion collective à l'égard de l'ensemble du collège et trois motions individuelles: une contre Muriel Targnion, la bourgmestre en place, une contre Hassan Aydin (PS), président du CPAS, et une contre Sophie Lambert (PS), troisième échevine. Une fois ces derniers déclarés inaptes à la fonction de bourgmestre, Sophie Lambert a ensuite été réintégrée comme 4e échevine tandis que Hassan Aydin a été déclaré pressenti comme président du CPAS. Une "combine" au Code de démocratie, disent certains conseillers, et qui était nécessaire pour que ces deux élus restent au sein du nouveau collège communal. Sans ce "montage juridique", cela n'aurait pas été possible. Le Code de démocratie locale interdit en effet aux personnes figurant sur les trois premières places de la liste de refuser le mayorat. Mais, une fois évincés via des motions de méfiance individuelle, l'article du Code ne devait plus s'appliquer à leur encontre. Consécutivement au dépôt de cette motion de méfiance, trois conseillers du groupe PS ont déposé des actes de renonciation à la fonction de bourgmestre, à savoir Malik Ben Achour, Konda Antoine Lukoki et Said Naji. Plus rien ne s'opposait alors à la nomination de Jean-François Istasse comme nouveau bourgmestre verviétois. Cette façon de procéder est vue comme une manière de contourner les dispositions du Code de démocratie par la bourgmestre destituée. C'est pourquoi Muriel Targnion a annoncé qu'elle avait saisi le Conseil d'Etat en extrême urgence. Le groupe Ecolo, qui ne cautionne pas ce "montage", déposera lui aussi un recours auprès de Pierre-Yves Dermagne, ministre wallon des Pouvoirs Locaux. "C'est une politique qui dégoûte, qui révulse", ont commenté les Verts durant le conseil. Avant de laisser son poste, Muriel Targnion a remercié les quelques 3.000 électeurs qui ont voté pour elle et a annoncé qu'elle allait se consacrer à son rôle de maman: "Je ne souhaite pas revenir comme bourgmestre", a-t-elle ajouté. "Si je vais au Conseil d'Etat, c'est pour faire respecter la loi, les juristes sont d'ailleurs divisés sur la question. Le but de ce Conseil d'Etat est que le Code de la démocratie locale soit respecté. Ce que vous allez voter ce soir, c'est un retour à l'ancien système, qui voudrait que les politiques puissent choisir leur bourgmestre mais pas les citoyens". Ces motions restent toutefois légales, a assuré la Région Wallonne, qui a rendu un avis favorable préalable à la Ville de Verviers courant de la semaine dernière. Jean-François Istasse l'a d'ailleurs rappelé ce lundi 21 septembre. Le Service Public de Wallonie estime par ailleurs que la présentation de Jean-François Istasse comme candidat bourgmestre était conforme au Code, étant donné que les autres candidats le précédant au score électoral ont renoncé au mayorat. Pour rappel, Jean-François Istasse avait réalisé le septième score avec 539 voix en 2018. "L'important, c'est qu'une solution à la crise politique ait été trouvée au profit de l'avenir des Verviétois avec la volonté unanime de parler d'une même voix", a justifié le nouveau maïeur. "Cet accord, certes difficile, a pour but de travailler sans autre retard à l'avenir de Verviers. Nous déposerons d'ailleurs dans quelques jours la déclaration de politique communale". La motion a été votée à 20 voix pour et 5 abstentions. La liste des nouveaux membres du collège communal est composée de la sorte: Bourgmestre: M. Istasse Jean-François (P.S.); 1er Echevin: M. Degey Maxime (M.R.); - 2ème Echevine : Mme Ozer Cécile (C.D.H); - 3ème Echevin : M. Chefneux Jean-François (N.V.); - 4ème Echevine : Mme Lambert Sophie (P.S.); - 5ème Echevin : M. Breuwer Freddy (M.R.); - 6ème Echevine : Mme Belly Sylvia (P.S.); - 7ème Echevin : M. Lukoki Konda Antoine (P.S.); Président du C.P.A.S. pressenti : M. Aydin Hasan (P.S.). (Belga)




 

Vos commentaires