En ce moment
 
 

La Belgique met en place l'accueil des victimes de la guerre: "Chaque Ukrainien qui arrive ici reçoit une protection automatique"

 
UKRAINE
 

Sammy Mahdi, secrétaire d’état à l’Asile et à la Migration, était l'invité de Fabrice Grosfilley ce lundi matin dans le Matinale de Bel RTL. Il est revenu sur la guerre en Ukraine et l'accueil des réfugiés par la Belgique et les autres pays de l'Union européenne. 

"C'est une décision importante qui a été prise sur la proposition belge qui était d'activer la directive temporaire de protection, qui donnerait donc une protection automatique aux Ukrainiens. Cette directive existe depuis 2001 et ce serait la première fois dans l'histoire de l'Union européenne qu'on l'activerait. Je pense que c'est le moment de montrer un message clair à nos amis ukrainiens : c'est qu'on est là avec eux, qu'on ne les lâche pas. Et avec cette directive-là, on précise que chaque Ukrainien qui arrive ici reçoit une protection automatique"

Cette directive sera adoptée à partir de jeudi. Ce qui signifie que tous les citoyens ukrainiens auront le droit de rentrer sur le territoire de l'Union européenne et d'y séjourner pendant au moins un an sans entrer dans une procédure d'asile.

"Pendant un an, ça peut être prolongé deux fois de six mois, donc deux ans au total, et puis, on évalue la situation en Ukraine bien évidemment", a précisé Sammy Mahdi.

Sur notre territoire, un accueil va concrètement être organisé mais certains "préfèrent rester dans la région, dans des pays voisins où ils ont de la famille ou des mais, mais on doit faire le nécessaire en Belgique aussi"

Un citoyen belge peut dès aujourd'hui accueillir un réfugié ukrainien

Chaque pays de l'Union européenne compte faire le nécessaire pour accueillir les réfugiés. Chez nous, beaucoup de personnes aimeraient aider et accueillir des Ukrainiens. Tout est organisé pour rendre cela possible. "L'Ukrainien qui arrive en Belgique ne doit pas attendre une certaine procédure. Il reçoit automatiquement une protection et peut directement construire sa vie en Belgique", au contraire d'un demandeur d'asile dont la procédure est plus longue. 

"Il y a un travail qui doit être fait avec les communes et il y a énormément de personnes en Belgique qui veulent se montrer solidaires", a poursuivi le secrétaire d’état à l’Asile et à la Migration. Il a par ailleurs confirmé que les Belges et associations qui souhaitent aider peuvent déjà le faire. Légalement dès aujourd'hui c'est autorisé. 

Des étrangers refoulés à la frontière alors qu'ils tentent de fuir

Sammy Mahdi a également réagi à la situation à la frontière ukrainienne où de nombreux hommes sont refoulés et envoyés vers le front pour combattre. Des témoins rapportent également que les ressortissants étrangers, notamment d'Afrique ou du Maghreb, se voient également refuser le passage. 

"Si c'est véridique, c'est une méthode que je condamne, a assuré Sammy Mahdi. Il faut attendre d'avoir des sources confirmées mais je ne veux laisser aucun doute à la chose : on doit laisser passer tout le monde, on ne regard pas la couleur de peau, on ne regarde pas le passeport. Quelqu'un qui fuit un pays où en ce moment il y a des bombes qui tombent doit pouvoir quitter le pays et on ne doit pas regarder la couleur des yeux de quelqu'un ou la couleur de son passeport". Si ces faits se confirment, le secrétaire d’état à l’Asile et à la Migration protestera, a-t-il affirmé. 

>>> Toute l'actualité liée au conflit en Ukraine


 

Vos commentaires