En ce moment
 

La fin du CEB ? "Je voudrais arrêter les fake news", répond la ministre de l'Enseignement

Ce lundi, Marie-Martine Schyns était l'invitée dans la Matinale de Bel RTL. La ministre cdH de l'Enseignement de la Fédération Wallonie-Bruxelles a répondu aux questions de Fabrice Grosfilley.

Est-ce que vous voulez la fin du CEB ?  

"Alors là, je vous arrête tout de suite et je voudrais en profiter pour arrêter aussi les fake news parce que je pense qu'il y a énormément de mauvaises informations qui circulent, et le texte qui prévoit l'organisation du futur parcours commun de tous les élèves ne suppriment absolument pas cette épreuve qui est une épreuve importante. Un moment important pour les élèves. Donc le CEB est toujours certificatif, il est toujours en 6ème primaire et tout comme aujourd'hui l'enseignant a la possibilité de maintenir l'élève en 6ème primaire s'il a raté l'épreuve, mais s'il a par exemple raté une partie l'enseignant peut lui permettre de passer en 1ère secondaire."

C'est donc le conseil de classe qui peut faire une exception ? Dire il a raté l'épreuve mais a quand même le niveau...

"Exactement. Je le dis peut-être à l'attention de certains qui nous écoutent et du MR et je traduis. On peut toujours, cela veut dire que ce n'est pas nouveau. Cela existait déjà et on continue. Mais par contre il y a une petite différence, c'est qu'aujourd'hui quand l'enseignant se dit que l'élève est capable, l'élève passe en 1ère secondaire et l'école qui reçoit cet élève en secondaire ne le sait pas qu'il a potentiellement eu des difficultés. Demain, avec le nouveau système, l'élève ne recevra plus le certificat, il passera en 1ère secondaire mais ce sera signalé et donc il y aura des moyens complémentaires, donc des périodes professeur données à l'école, pour mieux accompagner cet élève qui pourra alors obtenir son CEB s'il réussit sa 1ère secondaire. Donc il y a une exigence qui est plus importante je pense dans le future système."

On le rate mais l'année suivante il faut le réussir ?

"Exactement. "

Vous nous dites que c'est une fake news. Cela veut dire que ce qui a circulé depuis le milieu de la semaine dernière sur cette question-là n'est pas juste ?

"Non ce n'est pas juste puisque certains médias ont titré que le CEB allait être supprimé et il n'est absolument pas supprimé. Il est même maintenu avec une valeur importante de certification."

Vos commentaires