La grève ne fait pas avancer les choses, selon la FEB

La grève ne fait pas avancer les choses, selon la FEB

(Belga) La grève intersectorielle de la CGSP pour dénoncer la réforme des pensions ne fait pas avancer les choses, a commenté mardi le directeur général de la Fédération des entreprises de Belgique (FEB), Bart Buysse. "Tout le monde y perd: le rail est perturbé, les routes sont bloquées, alors que l'action ne fait pas avancer le dossier. La pagaille qu'elle engendre influence de manière négative la concertation sociale, sur cette matière et dans d'autres dossiers également", a ajouté M. Buysse.

"Au lieu de faire grève, on ferait mieux d'engager la discussion. La concertation se passe en effet autour de la table et non pas en rue. On ne fait pas des actions alors que la concertation est en cours. D'autres syndicats ont sur ce point pris leurs responsabilités, semble-t-il", a poursuivi le directeur général de la fédération patronale. Le ministre des Pensions, Daniel Bacquelaine, veut développer un système de pension sur la base de différents critères en lien avec les métiers lourds: heures irrégulières, risques en matière de sécurité et travail physique pénible. "Notre philosophie de base dans ce dossier est inchangée", souligne-t-on à la FEB. "Une réforme des pensions est nécessaire. Elle ne peut pas être annihilée en incluant toutes sortes d'exceptions ni en continuant à octroyer des privilèges du passé. En matière de métier lourd, nous avons toujours plaidé pour une approche sur la base de critères objectifs, mesurables, contrôlables, dans les limites budgétaires convenues", a ajouté Bart Buysse. (Belga)

Vos commentaires