En ce moment
 
 

Le CD&V juge la gauche et le Vlaams Belang "irresponsables"

Le CD&V juge la gauche et le Vlaams Belang

(Belga) Le chef de groupe CD&V à la Chambre, Servais Verherstraeten, juge "irresponsable" le comportement adopté jeudi en séance plénière par les partis de gauche et le Vlaams Belang, a-t-il déclaré vendredi matin dans l'émission radio De Ochtend, sur la VRT.

Une séance plénière de la Chambre devra être organisée jeudi prochain, pendant les vacances de Toussaint, pour permettre aux députés de se pencher à nouveau sur le projet de loi du gouvernement ouvrant des crédits provisoires pour les mois de novembre et décembre. Après l'adoption ce jeudi d'un amendement du PTB prônant la création d'un "fonds blouses blanches", le texte sur ces douzièmes provisoires n'a pas pu faire l'objet d'un vote. L'amendement du PTB - soutenu par Ecolo-Groen, le PS, le sp.a et le Vlaams Belang - réclame des engagements immédiats de 67 millions d'euros pour recruter du personnel de soins. "Dépenser ainsi plus de 400 millions sur base annuelle, je trouve cela irresponsable", s'est insurgé Servais Verherstraeten vendredi matin. Selon le chef du groupe CD&V, les élus devraient se montrer prudents en cette période d'affaires courantes. "Vous ne pouvez pas improviser et dépenser 400 millions d'euros sans dire comment vous allez les financer", a-t-il indiqué, rappelant au passage l'annulation par la Cour constitutionnelle de la taxe sur les comptes-titres. "C'est jouer avec le feu. Si l'on s'en tient à dire: nous allons doubler les pensions et réduire de moitié les impôts, c'est bien beau, mais ces factures devront être payées un jour. Ce qui s'est produit hier (jeudi) est une leçon pour tous ceux qui veulent prendre la responsabilité de former un gouvernement." A l'instar du ministre de la Justice Koen Geens (CD&V), Servais Verherstraeten a aussi estimé que le prochain exécutif fédéral devait absolument réunir le PS et la N-VA. (Belga)

Vos commentaires