Le pouvoir d'achat ne retrouvera son niveau d'avant crise qu'en 2020

Consommation

(Belga) Le pouvoir d'achat moyen des Belges ne retrouvera son niveau d'avant la crise de 2008 qu'en 2020, selon une étude réalisée par l'Institut du Développement Durable (IDD) sur la base des dernières perspectives publiées par le Bureau fédéral du Plan. Actuellement, il est seulement supérieur de 5% à celui de 1995.

L'évolution moyenne belge est donc faible et des disparités apparaissent entre Régions. Entre 1995 et 2020, le pouvoir d'achat moyen a augmenté d'1% seulement à Bruxelles, de 5% en Wallonie et de 10% en Flandre, pour une augmentation moyenne belge de 8%. Au cours de la même période, Bruxellois et Wallons se sont même éloignés de la moyenne nationale: leur pouvoir d'achat est passé respectivement de 95% à 89% et de 93% à 91% de cette moyenne tandis qu'en Flandre il montait de 105% à 107%. Le pouvoir d'achat privé (utilisé en fonction de choix de consommation individuels) a faiblement évolué entre 1995 et 2016. L'une des raisons est le recul marqué -38%- des "revenus de la propriété" (dividendes, bénéfices réinvestis mais pas les loyers) en cette période de taux d'intérêt plancher. Les intérêts sont particulièrement concernés, c'est-à-dire les revenus des comptes d'épargne, bons d'Etat, assurances-groupes ou obligations. Leur recul atteint 92%. Le salaire annuel brut moyen a augmenté quant à lui de 13% entre 1995 et 2020 mais plus de la moitié de cette hausse a été acquise entre 1995 et 2003. Il est estimé à 41.200 euros en 2018. Le revenu d'intégration a augmenté de 16% au corus de la période 1995-2017, particulièrement sous cette législature et la législature précédente. (Belga)

Vos commentaires