En ce moment
 

Le PS imite-t-il le PTB? Les deux concurrents de la gauche se suivent de très près dans cette campagne...

Le PS imite-t-il le PTB? Les deux concurrents de la gauche se suivent de très près dans cette campagne...
©Isopix et ©Belga - Elio Di Rupo, président du PS, et Germain Mugemangango, porte-parole francophone du PTB

Pas de repos pour la politique ! Ce dimanche c'est jour de congrès pour le MR, le PS et le PTB. Le parti socialiste et le parti du travail de Belgique se suivent de très près dans cette campagne électorale. Et ce mimétisme se fait ressentir tant sur le fond que sur la forme.

Le PS semble s'aligner sur les recettes qui ont fait grandir le PTB ces derniers temps. On a par exemple entendu Elio Di Rupo évoquer ses courses dans une interview: "Je fais mes courses chez Delhaize tous les samedis, je peux vous dire que le panier de la ménagère est extrêmement onéreux", déclarait-il. Avant lui, le député PTB Frédéric Gillot parlait de la facture à la pompe: "Moi, avant de venir ici, par exemple, j'ai fait le plein de ma voiture, 63 euros, étant prépensionné, je sais ce que ça veut dire".


"Qu'est-ce qu'ils vont faire quand ils seront au pouvoir?"

Sur le fond, on pense aux propositions du PS de rendre les transports en commun gratuits pour les Bruxellois, rendre les visites gratuites chez le généraliste. Ces mêmes mesures ont été défendues par le PTB ces dernières années. "Quand le parti socialiste est dans l'opposition ou en campagne électorale, il est prêt à tenir des discours, qui sont des discours qui peuvent rencontrer, ou en tout cas faire comme s'ils rencontraient cette urgence sociale, la question, c'est, qu'est-ce qu'ils vont faire quand ils seront au pouvoir?", réagit Germain Mugemangango, porte-parole francophone du parti.


"Ça a toujours été un terrain que les socialistes ont investi"

Mimétisme, copie de mesures PTB? Pierre-Yves Dermagne, le chef de file socialiste en Wallonie, s'en défend: "Ça a toujours été un terrain que les socialistes ont investi, avec d'excellents ministres de la Santé, Rudy Demotte et Laurette Onkelinx, qui se sont battus pour faire en sorte que le remboursement des visites chez le dentiste, que le remboursement des médicaments, soit quelque chose qui soit garanti à une grande majorité de la population".

Vos commentaires