En ce moment
 

Le Setca bloque quatre centres de distribution Lidl, pas de réunion prévue avec la direction

(Belga) Le syndicat socialiste Setca a élargi dimanche son mouvement de protestation envers Lidl en bloquant un quatrième centre de distribution du groupe.

Depuis dimanche midi, ses militants bloquent en effet les accès au centre de Gullegem, près de Courtrai. Le syndicat socialiste bloquait déjà les centres de Marche, de Courcelles et de Genk. Un dernier centre de distribution du groupe, situé à Sint-Niklaas, était encore libre dimanche en fin de journée, mais pourrait être bloqué dans les heures à venir, a indiqué dimanche Myriam Delmée, vice-présidente du Setca. Le syndicat socialiste continue à rejeter la proposition de la direction d'assurer pour six mois seulement 42 heures hebdomadaires supplémentaires par magasin afin d'alléger la charge des travailleurs. Approuvée par les syndicats chrétien et libéral, la proposition est rejetée par le Setca qui veut que cette mesure soit appliquée de manière pérenne. Depuis la dernière rencontre de vendredi soir, la direction de Lidl n'a envoyé aucune invitation aux organisations syndicales pour reprendre les discussions. "La journée de lundi sera donc marquée par des perturbations importantes", promet Mme Delmée. Le syndicat socialiste continuera lundi à faire le tour des différents magasins afin d'informer les travailleurs des propositions de la direction, en se concentrant sur les magasins où les délégués n'ont pu encore se rendre. La direction de Lidl n'a pu être jointe dimanche soir pour commenter la situation. Le mouvement de grogne envers Lidl ne se limite désormais plus à la Belgique. Les travailleurs du groupe au Portugal ont en effet entamé dimanche deux jours de grève pour dénoncer leurs "salaires de misère", ainsi que le manque de personnel et la charge horaire de travail. (Belga)

Vos commentaires