En ce moment
 
 

Les deux informateurs royaux ont discuté durant trois heures avec les présidents de parti: "Toujours le plus grand secret"

Pas encore de début de fumée blanche dans la formation d'un gouvernement fédéral. La réunion autour des deux informateurs royaux a duré trois heures mercredi soir à Bruxelles.

Les présidents de 7 partis étaient autour de Didier Reynders et Johan Van de Lanotte, pour un deuxième échange de vues sur la note que les informateurs doivent présenter au roi le 9 septembre. Lors du premier échange de vue, la réunion n'avait duré qu'une heure...

Il n'y a toujours pas de négociations à ce stade, ni aucun commentaire de la part des présidents de parti et des informateurs. Toujours le plus grand secret, le plus grand silence. 

Sans Groen ?

Mais un point d'interrogation est apparu ce jeudi matin: la suite se déroulera-t-elle avec ou sans Groen?

En effet, d'après le quotidien L'Echo, Groen pourrait ne pas poursuivre les discussions, même si les écologistes flamands démentent. Sur Twitter, la présidente, Meyrem Almaci, indique restée disponible pour travailler avec les informateurs.

Mais que la préformation se déroule à 6 ou 7 partis, ne change rien au fait que les informateurs tentent de faire s'allier PS et N-VA aux forceps.

Quels scénarios ?

Si les partis ne trouvent pas de terrains d'entente, plusieurs scénarios sont possibles: un nouveau vote en début d'année prochaine, ou une coalition sans la N-VA.

Quoiqu'il en soit, peu de chance que les choses avancent au niveau fédéral avant la formation des gouvernements flamand et wallon.

Mais avancer, il le faudra puisque deux échéances arrivent rapidement: d'abord la défense de la candidature de Dider Reynders au poste de commissaire européen et d'autre part le budget que la Belgique doit remettre à la Commission européenne d'ici mi-octobre...

Vos commentaires