En ce moment
 
 

Les formateurs bruxellois rencontrent l'Open Vld mardi

Les formateurs bruxellois rencontrent l'Open Vld mardi

(Belga) Les formateurs bruxellois Rudi Vervoort (PS) et Elke Van den Brandt (Groen) rencontreront mardi l'Open Vld pour écouter ses représentants à propos des réticences des libéraux flamands à entamer dès à présent des négociations en Région-capitale. Quoi qu'il advienne, les négociateurs n'entreront pas dans le vif du sujet avant lundi prochain, a déclaré lundi M. Vervoort, à l'issue d'une première réunion entre cinq des six délégations invitées plancher sur un accord de majorité.

Lundi, il fut question d'un état des lieux de la situation financière et des perspectives budgétaires de la Région-capitale pour les cinq à dix prochaines années. Celui-ci a été dressé par des représentants de l'administration. Rudi Vervoort a ensuite présenté une note de base en vue de la formation d'un gouvernement régional. L'intitulé de ce document commence par les mots: "Répondre à l'urgence sociale et climatique; ...", a-t-on observé, à la sortie des participants. La réunion a eu lieu en présence du directeur de cabinet du ministre Open Vld sortant des Finances, Guy Vanhengel. Cela valut un commentaire ironique du président de DéFI, Olivier Maingain à son départ du parlement bruxellois: "On peut donc dire que la société civile était représentée". Si l'on en croit Rudi Vervoort, les formateurs bruxellois rencontreront mardi les chefs de file de l'Open Vld bruxellois, Guy Vanhengel et Sven, Gatz pour les écouter. "Mais il ne s'agit pas de pré-négociations", a-t-il dit. M. Vervoort estime que la retenue de l'Open Vld, n'est pas liée, à ce stade à des questions liées au contenu des discussions bruxelloises, mais de dynamique de négociations macro-politique liée à différents niveaux de pouvoir. Selon le ministre-président bruxellois, quoi qu'il advienne, le "défrichage" se poursuivra cette semaine, mais les négociations proprement dites ne démarreront pas avant lundi prochain. (Belga)

Vos commentaires