En ce moment
 

Madrane réclame plus de fonds pour des contrats sportifs de haut niveau

Madrane réclame plus de fonds pour des contrats sportifs de haut niveau

A savoir

test

sport

(Belga) Le ministre des Sports de la Fédération Wallonie-Bruxelles, Rachid Madrane (PS), lance, jeudi dans les colonnes de la Dernière Heure, un appel au ministre wallon de l'Emploi Pierre-Yves Jeholet (MR) pour débloquer davantage de fonds pour des contrats sportifs de haut niveau.

Actuellement, la Fédération Wallonie-Bruxelles, via l'Adeps, offre des contrats APE ou Rosetta (via le fédéral) à 60 athlètes comme Nafissatou Thiam ou encore Charline Van Snick. Le nombre de ces contrats est cependant limité. Et la réforme wallonne annoncée des aides à l'emploi, donc la remise en cause de tout le système APE, provoque la crainte d'acteurs du milieu, 20 de ces sportifs bénéficiant en effet d'un contrat APE. "Pierre-Yves Jeholet nous a assuré que nous conserverions l'enveloppe prévue pour 20 contrats. Ce sera ensuite à nous de faire les arbitrages. Mais c'est insuffisant car il s'agit d'une enveloppe fermée", pointe Rachid Madrane, qui regrette le fait que des athlètes remarquables n'auront pas accès à ce contrat. "Pour scorer au niveau international, les athlètes ont besoin de stabilité. Je lance un appel à Pierre-Yves Jeholet pour qu'on attribue plus de points, davantage de contrats au sport de haut niveau. Sinon, à terme, on ne produira plus de jeunes pousses", déclare encore le ministre des Sports. De son côté, Pierre-Yves Jeholet estime que c'est au ministre des Sports de fixer lui-même les priorités, pour favoriser le sport de haut niveau. "C'est trop facile de dire qu'il n'y a pas assez d'argent pour le sport de haut niveau. Je refuse de porter ce chapeau", réagit le ministre de l'Emploi. "Via les APE, la Fédération Wallonie-Bruxelles reçoit 7,1 millions d'euros par an. Une convention enseignement permet en plus de financer l'Adeps à hauteur de 1,9 million d'euros par an, dont 500.000 euros pour le sport de haut niveau. Nous maintiendrons ces enveloppes, sans y toucher. Mais encore faut-il les utiliser à bon escient!" "Avec la réforme des APE, le ministre en charge des Sports aura la responsabilité de fixer les priorités. Qu'on arrête de subventionner au petit bonheur la chance! Il pourra tout à fait décider que le sport de haut niveau est la priorité absolue, y mettre plus d'argent, et enlever des points à certaines associations qui en ont longtemps reçu au détriment d'autres", conclut-il. (Belga)

Vos commentaires