En ce moment
 
 

Marc Botenga, eurodéputé PTB, veut la levée des brevets sur les vaccins contre le Covid-19

 
 

Le groupe pharmaceutique américain Pfizer estime que les ventes du vaccin anti-Covid, développé en partenariat avec la société allemande BioNTech, atteindront environ 15 milliards de dollars sur toute l'année 2021. Une somme colossale qui pourrait augmenter si le laboratoire signe des contrats supplémentaires. Pfizer, qui dévoilait mardi ses résultats trimestriels, s'attend à dégager sur ce produit une marge avant impôt d'environ 25% à 30%. 

Marc Botenga, eurodéputé (PTB), était l'invité de Fabrice Grosfilley ce jeudi matin sur Bel RTL. Le politique a commenté les prévisions de Pfizer. "Est-ce que vous trouvez qu'il est normal que quelque chose qui a été développé avec des fonds publics soit privatisé et qu'on doive le racheter après? C'est vrai qu'on ne va pas le faire dans notre cuisine. Mais il ne s'agit pas de ça. Il s'agit de dire 'Est-ce que des entreprises qui peuvent le faire, peuvent le produire ou non? Pfizer nous a toujours dit: 'C'est impossible, c'est hyper compliqué'. Je vois aujourd'hui que GSK à Wavre peut faire un vaccin à aRn Messager", a-t-il indiqué. 

Le député européen qu'il est essentiel de lever ces brevets afin que la production du vaccin n'appartienne plus à une seule et même multinationale. 

"Les vrais coûts de production peuvent être rémunérés. La question est 'Peut-il y avoir du profit de 25 à 30% sur ce vaccin, et qui empêche une production de ce vaccin partout dans le monde?'. Nous savons qu'aucune entreprise a assez de capacité productive pour distribuer ce vaccin dans le monde", a-t-il assuré. 




 

Vos commentaires