NLMK Clabecq: l'usine reste bloquée, les syndicats attendent un pas de la direction

NLMK Clabecq: l'usine reste bloquée, les syndicats attendent un pas de la direction

(Belga) Le piquet de grève installé depuis la semaine dernière devant le site de Clabecq de NLMK est toujours en place ce lundi matin, et le secteur de la sidérurgie semble se mobiliser par solidarité. La CSC annonce la venue d'une délégation de Arcelor Mittal lundi vers midi sur le piquet. L'entièreté du site de NLMK Clabecq est toujours bloqué et il n'y a pas eu d'assemblée générale pour décider de la poursuite de la grève: les syndicats attendent pour l'instant un pas de la direction et maintiennent le rendez-vous fixé pour un nouveau conseil d'entreprise extraordinaire, mardi après-midi.

"La colère du personnel vient de ce qui a été annoncé par la direction lors du conseil d'entreprise de la semaine dernière: non seulement la suppression de 290 emplois mais aussi, pour ceux qui resteront, des mesures de gel salarial, de gel de l'index et de rabotage des primes qui n'ont rien à voir avec un plan industriel. Nous leur avons demandé de venir présenter cela eux-mêmes aux travailleurs, et ils ne sont pas venus. C'est la direction qui a provoqué cette situation. De notre côté, nous maintenons le rendez-vous de mardi après-midi et on verra quelle sera leur attitude", indique le secrétaire permanent CNE Saïd Zaoudi. Les syndicats ont cependant fait passer le message aux responsables de NLMK Clabecq: si le calendrier des discussions établi initialement est maintenu en dépit du blocage de l'usine par le personnel, pour reprendre le dialogue, il faudra d'abord que la direction retire les mesures d'économie annoncées et qui impactent les travailleurs qui resteront après la restructuration. (Belga)

Vos commentaires