En ce moment
 
 

Première journée du gouvernement wallon, les ministres réagissent: "Il y a un mythe tout autour de la politique"

Cette première matinée du gouvernement wallon a été l’occasion pour les nouveaux élus de réagir face à leurs nouvelles fonctions.

Pour la troisième fois en 20 ans, Elio Di Rupo (PS) prend la tête du gouvernement wallon. L’homme politique de 68 ans est critiqué par certains citoyens qui lui reprochent de s’accrocher au pouvoir. "Je vais faire en sorte d’apporter mon expérience à ce gouvernement avec l’énergie et le dynamise de la jeunesse. Car, comme vous l’avez vu, il y a un grand renouvellement du gouvernement", explique Elio Di Rupo.

Willy Borsus (MR) quitte quant à lui l’Elysette. Il a régulièrement été cité comme futur président du MR, mais il reprend finalement un poste de ministre. "Je me suis éveillé ce matin après une très courte nuit et j’étais réjoui. Réjoui à l’idée de pouvoir porter toutes ces compétences ministérielles", dit-il. En effet, l’élu MR hérite du ministère de l'Économie, du Commerce extérieur, de la Recherche et de l'Innovation, du Numérique, de l'Aménagement du territoire, et de l'Agriculture. Un grand nombre de casquettes.

Trois femmes occupent des fonctions ministérielles. Céline Tellier (Ecolo) fait partie de celles-ci, elle est la seule à être issue de la société civile. Elle est patronne d’Inter-Environnement Wallonie et va découvrir la vie politique. "On en parle beaucoup du monde politique. Il y a un mythe tout autour de ça donc on va voir un peu comment ça se passe. Mais j’ai confiance dans les personnes qui sont au gouvernement", se réjouit la nouvelle ministre wallonne de l'Environnement, de la Nature, du Bien-être animal et de la Rénovation rurale.

Philippe Henry (Ecolo) accompagne Céline Tellier pour représenter les verts au gouvernement. "C’est bien que dans les équipes gouvernementales, on ait des gens d’expérience et de nouvelles personnes. C’est ce qu’on a voulu faire au sein d’Ecolo", explique le nouveau ministre wallon du Climat, de la Mobilité, des Infrastructures et de l'Energie.

Les autres ministres du gouvernement auront tout le temps de réagir à leur nomination dans les prochains jours. Ce vendredi, en milieu de matinée, le gouvernement wallon Di Rupo III a tenu sa première réunion. Ce vendredi après-midi, il défendra son programme face au parlement.

Vos commentaires