En ce moment
 

SIAMU bruxellois - Des actions des pompiers bruxellois pourraient prendre cours le 4 mars

(Belga) Le préavis d'actions du SLFP du Service de l'Incendie et de l'Aide médicale urgente (SIAMU) de la capitale annoncé vendredi prendra cours le lundi 4 mars prochain à partir de 08h00, ressort-il du courrier adressé dimanche à la secrétaire d'Etat en charge du SIAMU, Cécile Jodogne (DéFI). "Le SLFP couvrira toutes les actions de mécontentement", peut-on y lire.

La section SLFP du SIAMU de la capitale avait annoncé vendredi le dépôt proche d'un préavis de grève. Motif invoqué: l'absence de réponse politique aux questions au sujet de l'attente persistante d'équipements vestimentaires pour 2017, 2018 et 2019, et du report de l'entrée en service de jeunes recrues qui leur avait été annoncé par courrier pour le 3 juin. Dans son courrier adressé à la secrétaire d'Etat, le délégué SLFP Eric Labourdette réitère ces motifs et en ajoute d'autres: absence de primes d'insalubrité pour certains agents du cadre technique malgré des demandes datant de plusieurs mois; absence d'adaptation des barèmes de certains agents du cadre administratif en fonction de l'article 38 l'arrêté du gouvernement de la Région de Bruxelles-capitale du 21 mars 2018 malgré une première demande en date du 6 novembre dernier; absence de règles claires quant aux décisions prises par la direction. Il est aussi question, dans le courrier, de contrôle abusif envers les représentants du personnel qui donnent des interviews à la presse malgré l'autorisation du directeur général, et de "l'état lamentable de certains postes de secours dans lesquelles vivent du personnel 24h00 sur 24h00". M. Labourdette déplore par ailleurs l'absence de procédure d'évaluation du personnel administratif et opérationnel découlant de description de fonctions présentées en concertation. "Des entretiens de fonctions ont lieu également au gré des envies et visent non l'ensemble du personnel mais des agents ciblés en fonction des humeurs de responsables de service". Le délégué SLFP a enfin précisé qu'"en l'absence de réponses à nos légitimes revendications, le SLFP organisera des piquets de grève empêchant les agents en manque de vêtements de travail ou en situation de stress de se rendre à leurs postes de travail tant que l'ensemble de ces situations ne seront réglées". (Belga)

Vos commentaires