En ce moment
 

Suite du scandale Véviba: le ministre de l'Agriculture demande "un renforcement des contrôles inopinés pour l'ensemble du pays"

Les contrôles inopinés dans les frigos, abattoirs et ateliers de découpe seront renforcés sur l'ensemble du pays, a indiqué mercredi en commissions Economie et Santé publique le ministre de l'Agriculture et en charge de l'Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire (Afsca) Denis Ducarme. Plus d'un millier d'entreprises feront l'objet d'un contrôle supplémentaire par trimestre.

"La question qui revient toujours, c'est pourquoi l'AFSCA est passée tant de fois à côté de ces irrégularités? Pourquoi ces contrôles n'ont pas été renforcés quand la justice a obtenu les premiers indices de fraude? Face aux députés, aujourd'hui, se trouvent 3 ministres: celui de la Santé publique, l'Agriculture et la Justice, mais aussi le patron de l'AFSCA. Depuis, lundi, depuis que ces députés ont eu accès à ce rapport Véviba, il n'y a pas de réelle révélation. Il y a toujours ces deux grandes tendances qui se dégagent du côté des députés de l'opposition qui estiment qu'il y a une réelle responsabilité dans le chef du gouvernement fédéral, simplement parce qu'il y a eu un désinvestissement dans l'AFSCA en hommes et en moyens. Et puis de l'autre côté, il y a le gouvernement, qui sans désigner de bouc émissaire assure, lui, que l'AFSCA aurait dû augmenter ces contrôles chez Véviba, quand en 2016, les premières plaintes sont arrivées du Kosovo", détaillait notre journaliste Mathieu Col dans le RTLINFO13H.

Le ministre de l'Agriculture a confirmé ce matin pour l'AFSCA un double audit pour l'été, mais il a surtout annoncé que le secteur de la viande allait immédiatement être d'avantage contrôlé. Plus d'un millier d'entreprises feront l'objet d'un contrôle supplémentaire par trimestre.

Vos commentaires