En ce moment
 

Candidats à seulement 18 et 19 ans: "Dans une ville, il y a autant de personnes âgées que de jeunes, et ces jeunes-là, il faut les représenter"

COMMUNALES 2018

Deux jeunes candidats aux communales intervenaient ce midi dans l’édition spéciale RTL INFO. Estelle Maton était la plus jeune candidate de ce scrutin, sur la liste MR à Huy. Elle a tout juste eu 18 ans, ce samedi, à la veille des élections. La jeune femme a obtenu 99 voix de préférence. "J’ai vraiment vécu ça comme une première expérience, pour voir comment ça se passe, avoir mon mot à dire dans la campagne, puis je m’attendais vraiment à quelque chose dans ce genre-là". La jeune femme affirme déjà penser aux élections de 2019, après s’être bien plu dans ce monde politique. "Je pensais que ce serait beaucoup plus effrayant et compliqué, mais en fait, ça va encore et ça en vaut la peine".


"Je crois qu’on peut être très fiers de nous"

Bertrand Aubry était la tête de liste du parti DéFi à Marche-en-Famenne, parti qui a récolté 465 voix dans cette commune de la province de Luxembourg. "On peut être très fiers de l’équipe, car DéFi, c’est une première fois à Marche, on l’a dit, il y avait deux ministres, René Collin et Willy Borsus, DéFi commence à percer en Wallonie, il y a une majorité qui est là depuis 30 ans, donc je pense qu’on peut être très fiers de nous. On a manqué le siège de quelques voix, d'une centaine de voix, on est un peu tristes, mais je crois qu’on peut être très fiers de nous."


"Je fais ça pour les jeunes"

Le jeune homme de 19 ans semble déjà avoir endossé le costume et est à l'aise avec l'exercice. "Je fais ça pour les jeunes, car je trouve que dans une ville, il y a autant de personnes âgées que de jeunes, et ces jeunes-là, il faut les représenter. Moi, mon but, ma priorité, c’est d’être élu au conseil communal".


"Des jeunes qui se lancent dans la politique, c'est tout à fait fondamental"

Pour Pascal Delwit, il est important de voir cette jeunesse prendre sa place dans le monde politique: "Je crois qu’un des messages qui a été envoyé hier dans plusieurs communes et provinces, c’est que les électrices et les électeurs attendaient aussi du renouveau, parfois dans le chef de certains partis, mais aussi du renouveau dans les visages, de nouvelles personnalités… Avoir des jeunes qui se lancent dans la politique, que ce soit à l’échelon local, provincial, régional ou fédéral, c’est tout à fait fondamental".

Vos commentaires