En ce moment
 
 

Thierry Neuville troisième à la mi-journée en Corse

(Belga) Thierry Neuville pointe à la troisième place à la mi-journée vendredi sur les routes du Tour de Corse, quatrième rendez-vous de la saison en championnat du monde des rallyes WRC. Le pilote belge, au volant de sa Hyundai i20, accuse 3.5 secondes de retard sur l'Estonien Ott Tänak (Toyota Yaris WRC) après les trois premières spéciales sur l'Île de Beauté. Le Britannique Elfyn Evans (Ford Fiesta WRC) est intercalé entre les deux, à 1.3 secondes du leader.

Régulier, le Saint-Vithois a d'abord pris la 2e place de la spéciale inaugurale avant de terminer 4e des deux suivantes. "Le sentiment avec la voiture n'était pas parfait mais s'est amélioré au fil des spéciales. Le résultat est plutôt positif", a déclaré Neuville. Le Français Sébastien Ogier (Citroën C3), sextuple champion du monde en titre et déjà lauréat à deux reprises cette saison, a connu un début de rallye compliqué. Parti en tête-à-queue dans la première spéciale, il est 8e à 24.2 de Tänak. Le Britannique Kris Meeke, victime d'une crevaison, et le Français Sébastien Loeb (Hyundai i20), qui a cassé un bras de suspension, sont aussi en difficultés. Le premier est neuvième à 47.0, le second 17e à 2:12.1. Trois autres Belges étaient également au départ de ce 62e Tour de Corse. Renaud Jamoul, copilote du Français Adrien Fourmaux (Ford Fiesta R5), est 16e à 2:09.7. Sébastien Bedoret (Skoda Fabia R5) est 22e (+3:42.5), Guillaume de Mevius (Citroen C3 R5) 23e (+3:48.6). Le Tour de Corse, premier rallye entièrement disputé sur asphalte cette saison, a été largement remodelé par rapport à l'édition 2018. En effet, seules deux spéciales ont été conservées et plus des trois quarts de la distance chronométrée reviennent après quelques années d'absence, ou sont tout simplement inédits. La boucle des trois premières spéciales, longue de 60,91 kilomètres, sera répétée vendredi après-midi sans que les pilotes ne puissent bénéficier d'assistance. (Belga)

Vos commentaires